Première mise à jour des performances décevantes…

On se permet une mise à jour de quelques unes des déceptions les plus évidentes cette saison du point de vue des joueurs.

a) Drew Doughty, Kings de Los Angeles. Ce type passe plus de 26 minutes par match sur la patinoire, avantages numériques première vague, mais ne revendique que 8 mentions d’aide, pas de but et une piètre fiche de -7. Inacceptable. Un dur lendemain de veille pour lui cette saison écourtée.

b) Scott Gomez, Sharks de San José. L’attaquant mal-aimé avait la chance de repartir en neuf avec les Sharks. Il était mieux entouré qu’à Montréal, il avait la chance de se défaire des attentes de son ridicule contrat dans un marché où il ne serait pas scruté à la loupe chaque jour. 2 passes en 14 matchs, -4 en 14 minutes de jeu par match. Ce joueur est marginal maintenant et il en est à son dernier souffle dans la LNH.

c) Ryan Nugent-Hopkins, Oilers d’Edmonton. Guigne de la 2e année pour lui. Un maigre but et 6 passes, -2. Cet attaquant est parmi les plus utilisés de laLNH à plus de 20 minutes par match.

d) Kyle Okposo, NY Islanders. On s’attendait à plus de cet ailier des Islanders qui joue son va-tout cette saison. Cet attaquant est au milieu d’un contrat de 5 ans à raison de 2.8 M par saison. Son maigre 2 buts à ce stade-ci de la saison déçoit. À près de 17 minutes par match devrait se traduire par plus que ses 8 points et -6.

e) Brian Boyle, Rangers de NY. Cet attaquant promettait d’éclore par une production digne d’un bon joueur de 3e trio (35-45 pts par saison). En 17 matchs, 1seule passe et une fiche de -7. Cet ancien choix de 1ere ronde (de 6 pieds 7 et 245 lbs!!!) des Kings en 2003 semble avoir plafonné.

f) Tyler Kennedy, Penguin de Pittsburgh. Joueur de 3e trio efficace par le passé, il souffre beaucoup du départ de Jordan Staal. 2 buts, 2 passes en 22 matchs et son temps de glace est réduit à moins de 11 minutes par match. Il en est à sa dernière année de contrat (2 M /saison) et cette maigre production ne pouvait tomber plus mal pour lui.

g) Kris Russel, Blues de St-Louis. Ce défenseur petit gabarit (5 pi 10, 170 lbs) doit produire de 25 à 40 pts par saison pour trouver une niche dans la LNH. Son transfert de Colombus à St-Louis n’a rien fait pour relancer sa carrière. 1 passe en 17 matchs, -2 et 15 minutes d’utilisation par match. Quelques matchs sur la passerelle.

h) Nic Antropov, Jets de Winnipeg. Ce joueur de centre format géant fait partie de ces Russes (Kazakh, ici) énigmatiques dont on ne sait trop quoi attendre. Un seul but et 7 points en 21 matchs, c’est insuffisant.

20130304-151514.jpg