20120814-114053.jpg

Retour de vacances pour nous! Un gros merci à tous ceux qui nous lisent et qui ont continué à fréquenter le site pendant les vacances et qui ont partagé certains de nos article plus anciens. Vous êtes plus de 22k à nous avoir visité depuis que nous avons décidé de partager notre intérêt pour le sport! En passant, si vous désirez publier dans notre site, n’hésitez pas à nous envoyer des textes au hockeypurelaine@gmail.com

Pour aujourd’hui, comment ne pas aborder cet ultimatum qui n’en est plus un, le 15 septembre prochain, date du début du prochain lockout de la LNH.

Ne soyons pas dupes, les joueurs ont commencé à proposer des alternatives aux membres de l’association des joueurs, matchs intra-ligue avec la KHL, assouplissement des règles pour jouer dans la ligue américaine, mentorat pour choisir une équipe européenne.

Les proprios ont déjà commencé à offrir certaines dates d’occupation de leurs amphithéâtres afin de combler les dates laissées vacantes. N’allons pas croire que MSG aura de la difficulté à programmer d’autre chose que du hockey au Madison Square Garden…

Problème majeur

Nous l’avons déjà écrit dans le passé, le fossé qui sépare les propriétaires et les joueurs est si grand que c’est là la problématique majeure dans le dossier. Dans les prochaines heures, les joueurs déposeront une contre-proposition à l’offre initiale des proprios (46% des revenus pour les joueurs, contrat d’un maximum de 5 ans, autonomie complète plus tard…).

La teneur de la contre-proposition des joueurs décidera de la suite des choses. Si les deux camps demeurent campés sur leurs positions, un lockout sera inévitable. Mais Donald Fehr, qui dirige l’association des joueurs, a surpris les intéressés hier en point de presse en annonçant que les joueurs ne répondrait pas « directement » à la proposition des proprios car elle n’était d’«aucun intérêt pour eux » selon ses dires. Source : http://www.tsn.ca/nhl/story/?id=403006

C’est ni plus ni moins qu’une « nouvelle façon d’envisager le partage des revenus de la ligue » que proposera Donald Fehr à sa contrepartie Gary Bettman en cours de journée mardi le 14 août. À un mois de la date butoir, il s’agit d’un long shot comme on dit.

Peu de choses ont filtré de cette offre nébuleuse de la part des joueurs. De nombreux membres de l’association des joueurs seront présents et comme l’a fait Fehr à l’époque où il dirigeait les joueurs du baseball majeur, ce maître de relations publiques entend se servir de l’opinion publique afin de mettre de la pression sur les proprios car de grands pans de cette offre seront rendue publique. À l’évidence, Fehr entend démoniser les propriétaires, ces riches Crésus voudra-t-il faire croire, dans cette bataille de l’opinion publique.

Avenues possibles?

Pour être bien francs, nous sommes d’avis que bien des propriétaires de la LNH perdent effectivement de l’argent avec leur équipe. En ont-ils les moyens? Fort probablement, mais ces big shot de la finance détestent perdre de l’argent dans une entreprise qu’ils jugent moribonde. Dans bien des cas, les marchés qui perdent de l’argent dans la LNH sont, justement, moribonds. À quoi bon pomper des tonnes de cash en Floride ou à Colombus afin d’atteindre, de peine et de misère, le plancher salarial. Quand Scott Gomez devient intéressant juste pour sauver de l’argent afin d’atteindre le plancher salarial, c’est que la ligue est au plus mal.

Selon les estimations du magazine Forbes ce sont plus d’une quinzaine de marchés qui sont déficitaires, vingt en tout qui font peu ou pas d’argent (moins de 5 millions de profit d’opération par année). Comme ces proprios sont le plus souvent aussi détenteur de leurs amphithéâtres, en cas de lockout, ils seront libres de réoccuper les dates laissées vacantes. On les comprendra, dans certains cas, de préférer le lockout, voire l’annulation de la saison afin d’avoir gain de cause; c’est-à-dire un partage plus à l’avantage des proprios des revenus de la ligue, point.

Selon nous, les joueurs sont mieux d’être TRÈS CRÉATIFS afin de sauver le début de saison, sinon, les nombreux plans de contingence afin de permettre à leurs membres de pratiquer leur métier seront populaires, très populaires…

Proposition de lecture : http://bleacherreport.com/articles/1294657-nhl-cba-5-biggest-differences-between-2012-and-2005-labor-disputes#/articles/1294657-nhl-cba-5-biggest-differences-between-2012-and-2005-labor-disputes