(Certains fans des Leafs se sont amusés afin de voir ce que ça donnerait, Luongo dans l’uniforme des Leafs…)

Damian Cox du Toronto Star prêche-t-il pour sa paroisse ce matin? On pourrait croire que oui! Mais son raisonnement est logique : la seule destination logique pour Luongo c’est Toronto! Il est vrai que dans les derniers jours, nombre d’équipes ont résolu des situations précaires devant le filet : Harding n’est plus sur le marché, Tampa Bay a opté pour Anders Lindback (dont nous avons traité ici dans un article sur le coach des gardiens des Predateurs de Nashville, Mitch Korn).

Selon Cox, les clubs qui sont susceptibles de tenter de s’améliorer devant le filet sont Toronto et Colombus; à la différence que les Jackets cherchent beaucoup plus à se débarasser de gros contrats (Nash, Carter, Voracek) que d’en accueillir. Là dessus, on ne peut contester l’argument de Damian Cox, il serait surprenant que Colombus s’intéresse à Luongo.

Mais les Leafs sont-ils intéressés? Selon @Damospin (Cox sur twitter) oui.

« Moreover, the Leafs are interested, that’s clear, but not wildly so. Certainly not wildly enough to give up quality players or prospects to get him and take on that contract, just as they had no interest in shipping Luke Schenn or Jake Gardiner to the Oilers to get the No. 1 pick in Friday’s entry draft.

Now, the Leafs don’t have many options at this point, either, which is about all that gives Gillis any real leverage when talks between the two teams get really serious. That’s probably not going to happen, by the way, until Gillis gets Schneider locked up with a new contract. So for now, the Vancouver GM can try to make it appear he has multiple suitors and significant offers, but nobody is going to believe him. For the most part, however, Gillis is staying quiet and making himself scarce, which is probably smart.

If the Leafs could get a deal they like, they’d do it today. But that doesn’t appear likely. »

Ce que l’on comprend de l’article de Cox c’est que les Leafs sont intéressés, pas au prix de céder des jeunes de talent aux Canucks, à moins que Gillis, DG à Vancouver n’accepte de prendre en retour de Luongo un contrat comme celui de Komisarek. Dans tous les cas, Toronto bénéficie de toute la lattitude nécessaire sous le plafond salarial afin d’accueillir le vétéran gardien. Aussi, Luongo n’ira nul part avant que Cory Schneider ne signe une prolongation de contrat à Vancouver.

L’article de Damian Cox ici : http://www.thestar.com/sports/hockey/nhl/article/1214028–cox-toronto-only-logical-destination-for-roberto-luongo