20120604-130319.jpg

Idée intéressante du journaliste Lukas Aykroyd du site www.iihf.com que de comparer le succès des joueurs de la LNH dans les séries et lors de la participation des gagnants de la Coupe Stanley aux Championnats du monde de la IIHF. Sa thèse : un joueur qui a connu du succès lors des championnats du monde de la IIHF est plus susceptible d’aider son équipe dans les séries de la LNH plus tard dans sa carrière.

Raisonnement simpliste? Peut-être, mais sa compilation de l’alignement des vainqueurs de la Coupe Stanley depuis 1993 en fonction des succès de ces joueurs aux dits championnats est intéressante.

La cas du Canadien de 1993

Fait étonnant, le Canadien de Montréal champion de la Coupe en 1993 est la dernière équipe à avoir remporté le précieux trophée sans compter dans ses rangs un joueur qui avait aussi été champion du monde. Depuis, chaque équipe victorieuse pouvait compter sur un joueur qui avait participé et vaincu à ces championnats. Voici la compilation de Aykroyd :

2011, Boston Bruins: Patrice Bergeron (CAN, 2004), Tomas Kaberle (CZE, 2005), Mark Recchi (CAN, 1997)

2010, Chicago Blackhawks: Jonathan Toews (CAN, 2007)

2009, Pittsburgh Penguins: Matt Cooke (CAN, 2004), Miroslav Satan (SVK, 2002), Jordan Staal (CAN, 2007), Petr Sykora (CZE, 1999, 2005)

2008, Detroit Red Wings: Johan Franzén (SWE, 2006), Niklas Kronwall (SWE, 2006), Nicklas Lidström (SWE, 1991), Kirk Maltby (CAN, 2003), Kris Draper (CAN, 2003), Mikael Samuelsson (SWE, 2006), Henrik Zetterberg (SWE, 2006)

2007, Anaheim Ducks: Jean-Sébastien Giguère (CAN, 2004), Rob Niedermayer (CAN, 2004), Scott Niedermayer (CAN, 2004), Chris Pronger (CAN, 1997)

2006, Carolina Hurricanes: Rod Brind’Amour (CAN, 1994), Mark Recchi (CAN, 1997), Josef Vasicek (CZE, 2005), Justin Williams (CAN, 2004)

2005: No Stanley Cup winner due to NHL lockout

2004, Tampa Bay Lightning: Pavel Kubina (CZE, 1999, 2001), Fredrik Modin (SWE, 1998), Darryl Sydor (CAN, 1994)

2003, New Jersey Devils: Tommy Albelin (SWE, 1987), Jeff Friesen (CAN, 1997)

2002, Detroit Red Wings: Steve Duchesne (CAN, 1994), Sergei Fyodorov (USSR, 1989, 1990), Igor Larionov (USSR, 1982, 1983, 1986, 1989), Nicklas Lidström (SWE, 1991), Luc Robitaille (CAN, 1994), Brendan Shanahan (CAN, 1994)

2001, Colorado Avalanche: Rob Blake (CAN, 1994, 1997), Peter Forsberg (SWE, 1992, 1998), Joe Sakic (CAN, 1994)

2000, New Jersey Devils: Jason Arnott (CAN, 1994), Vladimir Malakhov (USSR, 1990), Alexander Mogilny (USSR, 1989), Sergei Nemchinov (USSR, 1989, 1990), Petr Sykora (CZE, 1999)

1999, Dallas Stars: Jere Lehtinen (FIN, 1995), Darryl Sydor (CAN, 1994), Pat Verbeek (CAN, 1994)

1998, Detroit Red Wings: Sergei Fyodorov (USSR, 1989, 1990), Vyacheslav Fetisov (USSR, 1978, 1981, 1982, 1983, 1986, 1989, 1990), Vladimir Konstantinov (USSR, 1986, 1989, 1990), Igor Larionov (USSR, 1982, 1983, 1986, 1989), Nicklas Lidström (SWE, 1991), Brendan Shanahan (CAN, 1994)

1997, Detroit Red Wings: Sergei Fyodorov (USSR, 1989, 1990), Vyacheslav Fetisov (USSR, 1978, 1981, 1982, 1983, 1986, 1989, 1990), Vladimir Konstantinov (USSR, 1986, 1989, 1990), Igor Larionov (USSR, 1982, 1983, 1986, 1989), Nicklas Lidström (SWE, 1991), Tomas Sandström (SWE, 1987), Brendan Shanahan (CAN, 1994)

1996, Colorado Avalanche: Peter Forsberg (SWE, 1992, 1998), Alexei Gusarov (USSR, 1986, 1989, 1990), Valeri Kamenski (USSR, 1986, 1989, 1990), Mike Ricci (CAN, 1994), Joe Sakic (CAN, 1994)

1995, New Jersey Devils: Tommy Albelin (SWE, 1987)

1994, New York Rangers: Alexander Karpovtsev (RUS, 1993), Sergei Nemchinov (USSR, 1989, 1990)

1993, Montreal Canadiens: None

Le format éliminatoire IIHF aide…

Le journaliste explique en partie comment le tournoi IIHF peut aider les joueurs qui y participe à dse forger une mentalité de gagnant par le changement du format des éliminatoires en 1992. Si auparavant on désignait le gagnant au terme d’un tournoi à la ronde, l’instauration d’une ronde éliminatoire qui impose au champion de vaincre trois adversaires au cours de parties sans lendemain est l’équivalent, toute proportion gardée, de 3 parties # 7 dans les séries de la LNH.

Aykroyd ajoute également que depuis 1994, les 17 clubs gagnants de la coupe Stanley comptaient en moyenne 3,88 joueurs qui avaient aussi gagné les championnats du monde IIHF. Sans surprises, les Red Wings de Détroit comptaient 7 bi-vainqueurs en 1997 et 2008 alors que les Hawks n’en comptaient qu’un seul (Jonathan Toews) en 2010.

On peut lire l’article ici : http://www.iihf.com/home-of-hockey/news/news-singleview/recap/7018.html?tx_ttnews%5BbackPid%5D=955&cHash=1cb4b6a35a