20120601-113940.jpg

Beaucoup de chroniqueurs traitent des prochaines négociations entre la LNH et l’Association des joueurs de la LNH qui débuteront au plus tard le 1er septembre prochain. Mais dans les faits, les négos auront-elles la chance de commencer? Un lock-out est-il plus probable que l’on pense? Quelques pistes de réflexion.

Quel rôle pour le plafond salarial?

George Malik et Bob Mackenzie ont tous deux écrit à propos de la prochaine mouture proposée par la LNH du plafond salarial. Selon le réputé journaliste de TSN Mackenzie (@TSNBobMckenzie sur twitter), la limite supérieure sera de 70,3 millions et le plancher sera à 54,3 millions. Notons en passant que lors de l’instauration du plafond salarial en 2004-2005 le plancher était de 23 millions et le plafond à 54,3 millions.

On parle ici d’une inflation salariale de plus de 54% ! en moins de huit ans.

Ces chiffres sont « théoriques » dans les faits puisque comme les propriétaires ont avisé légalement l’association des joueurs qu’ils se prévalaient de leur droit de terminer l’entente en cours, ces montants seront essentiellement des armes de négociations pour la LNH.

Un hiver « nucléaire » !!!

Le titre de la semaine revient au journaliste du Orange County Register Jeff Miller, de la région d’Anaheim :

Bettman sets table for nuclear winter

Wow! Miller se base sur la conférence de presse qu’atenu Gary Bettman en marge du début de la finale de la Coupe Stanley. Le journaliste a perçu dans les commentaires de Bettman quand il a été questionné sur les prochaines négociations de convention collective que la ligue opterait assurément pour la ligne dure. D’une part car la ligue ne fait preuve d’aucun sentiment d’urgence dans ce dossier. Le commissaire a annoncé que la ligue formerait des petits groupes dans ses rangs afin de déterminer les éléments à négocier. En terme de rapports de force dans le milieu du travail, c’est habituellement le signe que bien des gens du côté des propriétaires ont beaucoup à dire…

Nous persistons à croire que dans le tas, une voie de la raison émergera, que des gens du côté des joueurs et du côté des propriétaires verront plus loin que l’animosité de certains pour privilégier le bien de la ligue et consolider les progrès réalisés dans la vente du hockey aux États-Unis.

Le hockey ne se relèvera pas, chez nos voisins du sud, d’un autre long conflit.

L’article de Jeff Miller ici : http://ducks.ocregister.com/2012/05/31/bettman-sets-table-for-nuclear-winter/111120/