Une série Rangers contre Devils, un classique des séries…

 

Intéressante perspective du blogue The Puck Stops Here par rapport à la robustesse dans les séries actuelles de la LNH. On se souviendra de la violence épidémique qui a caractérisé la première ronde des séries bien que les choses se soient calmées un peu, notamment suite à la sentence drastique de 25 matchs de suspension imposée à Raffi Torres des Coyotes de Phoenix.

L’an dernier, les Bruins de Boston avaient connu l’ultime succès en privilégiant un style de jeu fortement axé sur la robustesse et l’intimidation. Ce fut encore plus évident dans la série finale entre les Bruins et les Canucks de Vancouver. La tendance veut souvent que d’autres équipes copient le style du champion de la Coupe Stanley. Qu’en est-il jusqu’ici?

Moins de pénalité, plus de buts…

Jusqu’à maintenant il y a eu moins de pénalité appelées en moyenne que lors des séries de l’an dernier mais le pourcentage d’efficacité général est en hausse. Concrètement, on peut admettre que les jeux de puissance peuvent devenir un enjeu capital dans un match. À 5 contre 5, des clubs comme Phoenix et les Rangers placent souvent de façon systématique 2 ou 3 joueurs dans la ligne de tir en zone défensive afin de bloquer une part imposante de lancers. Cette stratégie défensive a comme conséquence de rendre les avantages numériques très précieuses pour l’équipe adverse.

The Puck Stops Here note sur son blogue que les 7 clubs les plus pénalisés (Pittsburgh, St Louis, Philadelphia, San Jose, Vancouver, Ottawa et Chicago) ont tous été éliminés. Exit donc la corrélation entre robustesse et succès en séries.

« The semi-finals have not been the same goon hockey we saw in the first round.  Those teams that played serious hockey and not goon hockey are surviving.  The idea that being the tougher team and intimidating your opponent wins hockey games is false »

On se demande cependant si le hockey uber-défensif qui se pratique présentement par les 4 clubs qui sont encore dans la course est vraiment la voie à suivre. On peut sérieusement mettre en doute la valeur « entertainment » d’un hockey qui place les tirs bloqués comme statistique vitale des matchs remportés. Vivement le retour de la créativité et du Run and Gun hockey pour mettre un peu plus de piquant dans les matchs…

Baisse marquée des visionnements

Puck the Media rapporte d’ailleurs ce matin que les statistiques de visionnement des matchs de la semi-finale de ce w-e aux États-Unis sont très décevenats : -13 % pour la finale de l’Est et – 19% pour la finale de l’Ouest. On peut penser qu’une série qui oppose deux clubs apparemment inégaux comme Phoenix et Los Angeles a quelque chose à voir là dedans mais on ne peut non plus ignorer que certains de ces matchs ont été assez ternes.

Le blogue The Puck Stops Here sur Kukla’s Korner : http://www.kuklaskorner.com/index.php/psh/comments/toughness_in_the_playoffs/