20120504-113206.jpg

Le trophée Ted Lindsay – en anglais Ted Lindsay Award – connu jusqu’en 2010 sous le nom de trophée Lester B. Pearson est remis au meilleur joueur de la LNH choisi par ses pairs par le vote de l’Association des joueurs de la Ligue nationale de hockey. (source Wiki)

Cette saison, les nominés sont les mêmes que pour le tophée Hart : Steven Stamkos des Bolts, Evgeni Malkin des Pens et Henrik Lundkvist des Rangers. Jeff Z. Klein du New York Times se demande justement ce matin lequel des deux honneurs est le plus crédible, notamment pour le (les dans le cas où cela diffère) joueur qui les reçoit.

Comparaison des gagnants Le Lindsay (voté par les joueurs)

 

Gagnants du trophée Hart (le MVP traditionnel)

 

 

Au cours des trois dernières saisons, il n’y a qu’en 2009 que les deux choix ont concordé : Alex Ovechkin. Autre fait intéressant, depuis l’an 2000, jamais les joueurs de l’association qui ont le droit de vote n’ont attribué l’honneur à un gardien de but. Le dernier à avoir reçu l’honneur de la part de ses pairs, Dominik Hasek fin des années 90 en plein coeur du dead puck era (l’âge d’or de la trappe).

Klein lui analyse la chose de la façon suivante : « Since 1990, the same player has won both awards in a season 15 times; 6 times since then, different men have won the two awards, including the last two seasons. » Donc les chances sont que le vainqueur du Hart soit le même que le Lindsay. Ce qui est intriguant cette saison c’est le fait que les deux joueurs en cause (pas le gardien) n’ont pas propulsé leur équipe respective au delà des possibilités attendues, ce que l’on espère du joueur d’exception du circuit. Mais il est de plsu en plus difficile pour un joueur de s’imposer de la sorte et certains argueront que le seul qui s’en est approché cette saison n’est même pas dans la liste : Claude Giroux des Flyers…

L’article de Klein ici : https://hockeypurelaine.wordpress.com/wp-admin/post-new.php