Il y a des excellents entraîneurs d’expression francophone qui mèneront des pays européens dans l’édition actuelle des championnats du monde IIHF. Bien entendu, les même noms reviennent tout le temps quand on dresse la liste des candidats potentiels : Patrick (e) Roy (comme on l’entend trop souvent le eeee Roy…), Michel Therrien, Bob Hartley, Alain Vigneault…

Dans son post de ce soir sur le sujet, Mathias Brunet mentionne aussi l’entraîneur-DG des Olympiques de Gatineau Benoit Groulx, un excellent candidat dans l’ombre.

Encore un peu plus loin, et compte tenu de l’impératif fort légitime que le prochain coach doive s’exprimer en français, voici nos candidats champ gauche :

1- Sean Simpson. Entraîneur de l’équipe nationale de Suisse. Exilé en Europe depuis le début des années 80, il avait évolué dans le junior avec les 67 d’Ottawa et les Hawks au Nouveau-Brunswick. Il n’a pas d’expérience de la LNH mais il a joué pour l’équipe nationale du Canada à l’époque où on promenait une sélection en dehors des cadres de la LNH et il a remporté le championnat national de Suisse à 3 reprises (celui que Hartley a remporté cette saison). Il s’exprime très bien en français.

 

2- Dave Henderson. Entraîneur de l’équipe nationale de France. Natif de Winnipeg, franco-canadien qui s’exile en France en 1975 pour le club Amiens avec qui il évoluera pendant près de 20 ans. Détenteur de la nationalité française, il participera aux championnats du monde IIHF du groupe 3 en Chine en 1981 pour l’équipe de France! Nommé sélectionneur de l’équipe nationale de France en 2011, Henderson est réaliste sur les chances de l’équipe qu’il dirige mais il peut néanmoins compter sur l’ancien gardien du Candien Christobal Huet :

« Techniquement, c’est le groupe le plus fort que j’aie eu sous mes ordres.» Mais très vite, celui-ci ajoute, comme une mise en garde : «Mais c’est avec les tripes que l’on gagne des matches »

 

On peut lire un article qui dresse la table du premier match de l’équipe de France ici : http://www.sport24.com/hockey-nhl/actualites/les-bleus-surprendront-ils-552780

3-Ted Nolan.Natif de Sault-Ste-Marie en Ontario, il baragouine le français et s’est exilé en Lettonie depuis quelques années pour y entraîner l’équipe nationale. Joueur marginal dans la LNH -il n’y a joué que 78 matchs en 10 ans- c’est comme entraîneur qu’il s’est fait connaître. Il a occupé le poste d’assistant-entraîneur des Whalers d’Hartford en 1994-95 avant d’être nommé entraîneur des Sabres de Buffalo la saison suivante. Il a aussi coaché les Islanders de New-York. Nous sommes d’avis que cet entraîneur n’a pas eu la chance qu’il méritait dans la LNH et qu’il pourrait certainement y faire un retour.