Depuis quelques jours, les tribunes sportives de Seattle réservent parfois quelques minutes de leur temps pour jaser de hockey. Ce n’est pas tant que l’on s’y intéresse à qui pourrait gagner la coupe Stanley ou le trophée Hart, non. Ce dont on discute c’est comment Seattle pourrait-elle attirer un club de la LNH, et l’impact que cela pourrait avoir dans la ville, sur les autres franchises sportives notamment.

Car le dossier de la LNH, on le sait, est intimement lié à celui de la NBA à Seattle. On doit même admettre que la LNH est un peu repoussée au second plan. Jusqu’à la semaine dernière du moins. Ce qui a changé? On sait à Seattle maintenant que la LNH est sérieuse dans sa poursuite d’une opportunité dans cette ville, et cela commence à en faire réfléchir quelques uns, comme les Mariners de Seattle au baseball…

Génèse d’un projet qui dérange…

Il n’y a pas un maire de grande ville qui ne saliverait pas à l’idée de voir les dollars d’un investisseur aux poches pleines qui cogne à sa porte pour bâtir un stade et faire revivre un des quatre grands sports nationaux aux États-Unis! Quand le richissime investisseur Chris Hansen, originaire de Seattle mais habitant la Californie, a fait part de son désir de ramener le basketball à Seattle, peu s’en sont trouver pour dénoncer cette entreprise dans la ville. Là ou le bât blesse cependant c’est dans le choix de l’emplacement pour un futur aréna et dans la structure de financement qui est projeté actuellement.

Pour ce qui est de l’emplacement, il s’agit d’un terrain déjà pourvu du zonage pour la construction d’un amphithéâtre qui est dans le quartier Sodo, non loin du stade des Mariners et du port de Seattle. Les propriétaires des Mariners ont été prompts à monter au front pour dénoncer ce nouveau projet qui causerait congestion et superposition des événements sportifs et diluerait inévitablement le dollars sportif dans cette région. Mais plus récemment, le groupe de Chris Hansen a trouvé l’administration portuaire sur son chemin et c’est littéralement le mouvement ouvrier, pourtant un auditoire qu’on croit captif au mouvement sportif, qui se mobilise pour faire échouer le projet de construction, sinon le faire changer de place. Dans le Seattle Times on en traitait en fin de semaine :Il y a un historique du hockey professionnel à Seattle, comme en témoigne le Totem de Seattle, un nom qui résonnait dans la ville jusqu’en 2010.

« As details of his investment and proposal continued to trickle out this week, the first organized opposition to the arena surfaced. The Mariners expressed concern about scheduling and traffic, and the Port of Seattle and others in the local maritime industry said adding another sports venue to Seattle’s industrial core threatens thousands of blue-collar jobs.

Port Commissioner Bill Bryant compared the arena to building « a wall between I-5 and I-90 and the Port. »

« What kind of city do we want? » he said. « Do we want a city that accommodates only the new, emerging sectors, or do we want a city which cherishes our maritime industrial base? »

Qui courtise qui?

On doit tout de suite rappeler qu

Il y a une tradition de hockey professionnel à Seattle commen en témoigne la présence des Totems depuis 1958...

e Chris Hansen est dans l’aventure pour le basketball uniquement. La perspective d’un nouvel aréna multifonctionnel qui sera approprié pour le hockey attire des investisseurs distintcs avec lesquels Hansen accepte de travailler. Ce peu d’enthousiasme de la part du financier principal du projet devrait effrayer la LNH, mais il n’en n’est rien. Dans certains cercles, ils s’en trouvent pour dire que c’est la LNH elle-même qui encourage les velléités d’exploration d’un éventuel transfert vers le nord ouest américain.

Mais il y a des écueils sur la route que veut paver la LNH vers Seattle. Le plus gros problème risque de venir de Phoenix alors que le transfert de l’équipe pourrait devoir se faire trop rapidement, avant que toute possibilité d’entente de construction de stade se fasse à Seattle. De plus, l’aréna temporaire qui pourrait héberger une équipe à Seattle est plus vétuste que le Colisée de Québec.

Beaucoup de questions donc sur la candidature de Seattle…

On lit le Seattle Times ici :  http://seattletimes.nwsource.com/html/localnews/2017919797_arena06m.html?prmid=4939