Damian Cox dans son post de ce matin sur le blogue The Spin se demande bien quel sera l’intérêt des derniers matchs de la saison dans la LNH en fin de semaine. Les seize clubs qui participeront aux séries sont maintenants connus, reste à décider l’adversaire de ces clubs dans quelques unes de ces séries. Trop mince comme intérêt selon le journaliste du Toronto Star…

À l’autre bout du spectre, il n’y a pas de course effrennée pour lsa dernière place non plus. L’ordre des clubs en fin de peloton est aussi quasi déterminé. Pour le hockey canadien, c’est un peu gênant, trois club canadiens dans les cinq derniers…

Pour ajouter l’insulte à l’injure, dans bien des matchs de la fin de semaine, on verra des clubs reposer leurs joueurs étoiles en prévision des séries. Il est à parier que le match de demain entre les Pens et les Flyers ne sera pas la prémisse que l’on voulait vendre entre ces deux clubs. Même l’avantage de la patinoire est déjà déterminé. On serait fou de risquer la blessure d’un Malkin, d’un Giroux par exemple…

On devra donc attendre à mercredi, soit le début des séries, pour du hockey qui aura toute forme de signification ou d’intérêt…

Le post de Damian Cox ici : http://thestar.blogs.com/thespin/2012/04/little-to-play-for.html

Jeff Drouin-Deslauriers, un gardien sacrifié?

Le gardien de Saint-Jean sur le Richelieu Jeff Drouin-Deslauriers a eu la chance d’affronter son ancienne équipe, les Oilers d’Edmonton hier en Alberta. Comme c’est souvent le cas en pareille circonstance, le joueur concerné tient à en donner un peu plus, la victoire est une source de satisfaction accrue…

Mais le blogue Oil Patch voyait la chose d’un autre angle ce matin, un éclairage intéressant. Selon Lisa McRitchie, les deux gardiens qui s’affrontaient hier (Devan Dubnick pour les Oilers) ont quelque chose en commun. Ces deux gardiens d’avenir de l’organisation des Oilers n’ont pas pu profiter des meilleures conditions de développement dans l’organisation nord-albertaine, ce qui leur a peut-être coûté cher dans leur quête d’un poste de gardien de premier plan.

« Both Dubnyk and Deslauriers had the short end of the stick so to speak during their development. Dubnyk and Deslauriers turned pro at a time when the Edmotnon Oilers did not have their own AHL team and so the development of their goaltenders suffered.

By the time the Oilers had their own team, there was no clear front runner but I had given Deslaurier the slight edge. Time passed and the players each had their opportunities to take the reins in the NHL and it was Dubnyk who remained with the Oilers, and after putting together a string of extremely impressive games will be the starting goaltender in Edmonton next year. »

Tout n’est pas perdu pour l’ancien des Saguenéens de Chicoutimi, mais peut-être pense-t-il, lui aussi, que son départ pour Anaheim soit la meilleure qui ait pu lui arriver… Et si Jonas Hiller était pris encore de ses mystérieux étourdissements…

On lit le Oil Patch ici : http://www.kuklaskorner.com/index.php/patch/comments/a_tale_of_two_goaltenders/

Le gardien Jeff Drouin-Deslauriers alors qu'il était de l'organisation des Oilers d'Edmonton.