20120404-093511.jpg

Les plus âgés parmi nos lecteurs (au moins dans la trentaine!!!) se souviendront de Craig Bérubé, ce matamore du Dead Puck era que l’on surnommait « The Chief ». Ce vétéran de plus de 1000 matchs dans la LNH ne doit pas sa longévité dans la ligue à son coup de patin fluide ou un lancer foudroyant, comme le montre sa fiche en carrière, 61 buts en 1054 matchs mais 3149 minutes de pénalité.

D’ailleurs, on se doir de rappeler une anecdote amusante concernant ce joueur, natif de l’Alberta malgré son nom à consonnance francophone. Les Flyers lui ont fait signer un contrat en 1986 en tant que joueur de 21 ans non-reprêché. Vers la fin de la saison 1986-87, Craig Bérubé est rappelé par le grand club. Disons que Bérubé a tout fait pour se faire aimer de sa nouvelle base partisane : 3 pénalités mineures, deux combats et une inconduite de partie à son premier match à vie dans la LNH!

Son style fougueux, ses prouesses pugilistiques et son origine amérindienne lui ont valu le surnom « The Chief ». Craig Bérubé a joué pour cinq équipes différentes au cours de sa carrière dont trois équipes qui l’ont repris après l’avoir laissé partir, soit les Flyers, les Capitals de Washington et les Flames de Calgary; bref, Craig Bérubé a été apprécié par ses coéquipiers qui respectaient le dur boulot qu’il avait à accomplir.

Aujourd’hui, Craig Bérubé est entraîneur adjoint chez les Flyers de Philadelphie. Lors du dernier match entre les Flyers et leurs rivaux de toujours, les Pens de Pittsburgh, tous ont vu les images de Peter Laviolette, brisant un hockey sur le haut d’une baie vitrée et ruminant au bout de son banc, essayant de faire un mauvais parti à son homologue Dan Bylsma. Quand on regarde l’extrait attentivement, on se rend compte que c’est The Chief lui-même, pourtant habitué aux mêlées générales, qui s’interpose entre les deux coachs et agit comme pacificateur…

Un blogue de sympathisans des Flyers, The 700 Level, revient sur l’altercation ici : http://www.the700level.com/hockey-philadelphia-flyers/news/Berube-Sounds-Off-on-Crosby-and-Malkin-V?blockID=681992&feedID=8976

Affichant un calme inébranlable, Bérubé a accepté de rencontrer la presse hier afin de commenter les événements tumultueux contre les Pens. Loin de se rétracter ou de tenter de calmer le jeu, Bérubé s’est dit d’accord avec la colère de son coach et y est allé d’une déclaration qui risque de mettre la table pour un match explosif entre les deux équipes samedi prochain, le 7 avril…

Selon The Chief, les joueurs des Flyers en ont soupé des Malkin et Crosby, des braillards (cry-babies) qui se cachent derrière les joueurs plus costauds de leur équipe, ce qui en irrite plusieurs car les deux stars sont parmi les joueurs les plus salauds (dirtiest) de la ligue.

D’ailleurs, le blogue The 700 Level ajoute des angles de caméras et des séquences vidéo qui montrent les cinglage et coups vicieux de Crosby sur Giroux et Voracek… Parions que le match de samedi, s’il sert à mettre la table pour un duel en première ronde entre les deux équipes, risque d’être assez mouvementé…