Plusieurs joueurs acceptent l’invitation de jouer aux Championnats du monde IIHF et alignements de chaque équipe nationale… lundi, Avr 30 2012 

20120430-081910.jpg

On doit féliciter le DG de l’équipe de Suède, l’ancien joueur de la LNH Johan Garpenlov, qui a convaincu Daniel Alfredsson des Sénateurs d’Ottawa de représenter son pays, un joli cadeau pour ce joueur dont la saison a pris fin amèrement contre les Rangers de New-York. Beaucoup se demandent si c’était le dernier match du sympathique suédois à Ottawa, permettez-nous d’en douter…

Les équipes récemment éliminées ont rendu disponible quelques joueurs qui aideront grandement leurs équipes nationales respectives. On pense à Marcel Goc, des Panthers de la Floride qui joindra son frère Nic Goc avec l’équipe de l’Allemagne. Les Slovaques viennent de consolider leur brigade défensive par l’ajout d’un des meilleurs défenseurs au monde, Zdeno Chara. Le premier match de l’équipe canadienne, le 4 mai prochain contre ces mêmes Slovaques, vient de se compliquer un peu! Ce sera la septième participation de Chara à ces championnats mondiaux mais la première depuis 2007 en Russie. Notons que les Slovaques ont également ajoutéle défenseur des Sabres Andrej Sekera et l’attaquant des Panthers Tomas Kopecky.

Du côté des Canadiens, on a annoncé l’ajout du gardien Matt Hackett du Wild du Minnesota et de l’attaquant de Pintendre au Québec Alexandre Burrows, ce qui fait de lui et Marc-Édouard Vlasic les seuls représentants du Québec dans l’équipe. Les Américains ont annoncé l’ajout du défenseur Justin Braun des Sharks et les Tchèques celui de l’attaquant Milan Michalek des Sénateurs.

Les alignements actuels pour les Championnats du Monde IIHF

The rosters are as of 30th April.

  Belarus


Goalkeepers:

Vitali Koval, Torpedo Nizhni Novgorod (RUS)
Andrei Mezin, Dynamo Minsk

Defencemen:
Andrei Antonov, Neman Grodno
Pavel Chernaok, Shakhtyor Soligorsk
Vladimir Denisov, Dynamo Minsk
Oleg Goroshko, Dynamo Minsk
Kirill Gotovets, Cornell University (NCAA)
Ilya Kaznadei, Metallurg Zhlobin
Dmitri Korobov, Dynamo Minsk
Viktor Kostyuchyonok, Avtomobilist Yekaterinburg (RUS)
Nikolai Stasenko, Severstal Cherepovets (RUS)

Forwards:
Artyom Demkov, Elmira Jackals (ECHL)
Sergei Drozd, Dynamo Minsk
Mikhail Grabovski, Toronto Maple Leafs (NHL)
Alexei Kalyuzhni, Avangard Omsk (RUS)
Alexander Kitarov, Dynamo Minsk
Andrei Kolosov, HK Gomel
Konstantin Koltsov, Salavat Yulayev Ufa (RUS)
Yevgeni Kovyrshin, Severstal Cherepovets (RUS)
Alexander Kulakov, Dynamo Minsk
Dmitri Meleshko, Dynamo Minsk
Andrei Mikhalyov, Dynamo Minsk
Alexander Pavlovich, Dynamo Minsk
Andrei Stas, Dynamo Minsk
Andrei Stepanov, Amur Khabarovsk (RUS)

Head Coach: Kari Heikkilä

  Canada

Goalkeepers:
Devan Dubnyk, Edmonton Oilers
Matt Hackett, Minnesota Wild
Cam Ward, Carolina Hurricanes

Defencemen:
Jay Bouwmeester, Calgary Flames
Duncan Keith, Chicago Blackhawks
Marc Methot, Columbus Blue Jackets
Dion Phaneuf, Toronto Maple Leafs
Luke Schenn, Toronto Maple Leafs
P.K. Subban, Montreal Canadiens
Marc-Édouard Vlasic, San Jose Sharks

Forwards:
Jamie Benn, Dallas Stars
Alexandre Burrows, Vancouver Canucks
Jordan Eberle, Edmonton Oilers
Ryan Getzlaf, Anaheim Ducks
Evander Kane, Winnipeg Jets
Andrew Ladd, Winnipeg Jets
Ryan Nugent-Hopkins, Edmonton Oilers
Ryan O’Reilly, Colorado Avalanche
Corey Perry, Anaheim Ducks
Ted Purcell, Tampa Bay Lightning
Patrick Sharp, Chicago Blackhawks
Jeff Skinner, Carolina Hurricanes
John Tavares, New York Islanders

Head Coach: Brent Sutter

  Czech Republic

Goalkeepers:
Jakub Kovar, HC Ceske Budejovice
Tomas Pöpperle, Sparta Prague
Jakub Stepanek, SKA St. Petersburg (RUS)

Defencemen:
Miroslav Blatak, Salavat Yulayev Ufa (RUS)
Petr Caslava, CSKA Moscow (RUS)
Jakub Kindl, Detroit Red Wings (NHL)
Lukas Krajicek, Dynamo Minsk (BLR)
Zdenek Kutlak, HC Ambrì-Piotta (SUI)
Tomas Mojzis, TPS Turku (FIN)
Jakub Nakladal, Salavat Yulayev Ufa (RUS)
Ondrej Nemec, Severstal Cherepovets (RUS)

Forwards:
Michael Frolik, Chicago Blackhawks (NHL)
Ales Hemsky, Edmonton Oilers (NHL)
Lukas Kaspar, Barys Astana (KAZ)
Petr Koukal, HC Pardubice
Jan Kovar, HC Plzen
David Krejci, Boston Bruins (NHL)
Milan Michalek, Ottawa Senators (NHL)
Petr Nedved, Bili Tygri Liberec
Jiri Novotny, Barys Astana (KAZ)
Jakub Petruzalek, Amur Khabarovsk (RUS)
Tomas Plekanec, Montreal Canadiens (NHL)
Petr Prucha, SKA St. Petersburg (RUS)
Petr Tenkrat, Sparta Prague
Jiri Tlusty, Carolina Hurricanes (NHL)
Tomas Vincour, Dallas Stars (NHL)
Michal Vondrka, Slavia Prague

Head Coach: Alois Hadamczik

  Denmark

Goalkeepers:
Frederik Andersen, Frölunda Gothenburg (SWE)
Patrick Galbraith, Espoo Blues (FIN)
Simon Nielsen, Lukko Rauma (FIN)

Defencemen:
Mads Bødker, Leksands IK (SWE-2)
Jesper Jensen, Rögle BK (SWE)
Kasper Jensen, BIK Karlskoga (SWE)
Philip Larsen, Dallas Stars (NHL)
Stefan Lassen, Malmö Redhawks (SWE-2)
Daniel Nielsen, Hamburg Freezers (GER)

Forwards:
Nicklas Carlsen, Copenhagen Hockey
Mads Christensen, Eisbären Berlin (GER)
Lars Eller, Montreal Canadiens (NHL)
Morten Green, Malmö Redhawks (SWE-2)
Jannik Hansen, Vancouver Canucks (NHL)
Nichlas Hardt, Jokerit Helsinki (FIN)
Julian Jakobsen, Södertälje SK (SWE-2)
Jesper Jensen, Hamburg Freezers (GER)
Jannik Karvinen, Rødovre Mighty Bulls
Kim Lykkeskov, SønderjyskE Vojens
Morten Madsen, MODO Örnsköldsvik (SWE)
Bjarke Møller, AaB Aalborg
Frans Nielsen, New York Islanders (NHL)
Morten Poulsen, IK Oskarshamn (SWE-2)
Frederik Storm, Herlev Eagles
Kirill Starkov, SønderjyskE Vojens
Sebastian Svendsen, Copenhagen Hockey

Head Coach: Per Bäckman

  Finland

Goalkeepers:
Kari Lehtonen, Dallas Stars (NHL)
Karri Rämö, Avangard Omsk (RUS)
Petri Vehanen, Ak Bars Kazan (RUS)

Defencemen:
Juuso Hietanen, Torpedo Nizhni Novgorod (RUS)
Topi Jaakola, Luleå HF (SWE)
Joonas Järvinen, Pelicans Lahti
Lasse Kukkonen, Metallurg Magnitogorsk (RUS)
Mikko Mäenpää, Amur Khabarovsk (RUS)
Janne Niskala, Atlant Mytishi (RUS)
Anssi Salmela, Avangard Omsk (RUS)
Ossi Väänänen, Jokerit Helsinki

Forwards:
Valtteri Filppula, Detroit Red Wings (NHL)
Mikael Granlund, HIFK Helsinki
Jarkko Immonen, Ak Bars Kazan (RUS)
Jesse Joensuu, HV71 Jönköping (SWE)
Jussi Jokinen, Carolina Hurricanes (NHL)
Niko Kapanen, Ak Bars Kazan (RUS)
Tuomas Kiiskinen, KalPa Kuopio
Mikko Koivu, Minnesota Wild (NHL)
Leo Komarov, Dynamo Moscow (RUS)
Petri Kontiola, Traktor Chelyabinsk (RUS)
Janne Pesonen, HIFK Helsinki
Antti Pihlström, Salavat Yulayev Ufa (RUS)
Mika Pyörälä, Frölunda Gothenburg (SWE)
Jani Tuppurainen, JYP Jyväskylä

Head Coach: Jukka Jalonen

  France

Goalkeepers:
Florian Hardy, Chamonix Chamois
Cristobal Huet, Fribourg-Gottéron (SUI)
Fabrice Lhenry, Rouen Dragons

Defencemen:
Baptiste Amar, Grenoble Brûleurs de Loups
Yohann Auvitu, JYP Jyväskylä (FIN)
Vincent Bachet, Amiens Gothiques
Nicolas Besch, Cracovia Krakow (POL)
Kévin Hecquefeuille, Genève-Servette (SUI)
Antonin Manavian, Rouen Dragons
Maxime Moisand, Odense Bulldogs (DEN)
Alexandre Rouleau, Grenoble Brûleures de Loups

Forwards:
Pierre-Edouard Bellemare, Skellefteå AIK (SWE)
Charles Bertrand, Lukko Rauma (FIN)
Stéphane Da Costa, Ottawa Senators (NHL)
Teddy Da Costa, GKS Tychy (POL)
Julien Desroisiers, Rouen Dragons
Damien Fleury, Timrå IK (SWE)
Robin Gaborit, Briançon Diables Noirs
Anthony Guttig, Dijon Ducs
Brian Henderson, Angers Ducs
Loïc Lamperier, Rouen Dragons
Laurent Meunier, Straubing Tigers (GER)
Damien Raux, Angers Ducs
Antoine Roussel, Chicago Wolves (AHL)
Sacha Treille, Sparta Prague (CZE)
Yorick Treille, Sparta Prague (CZE)

Head Coach: Dave Henderson

  Germany


Goalkeeper:

Dennis Endras, HIFK Helsinki (FIN)
Dimitrij Kotschnew, Atlant Mytishi (RUS)
Dimitri Pätzold, Hannover Scorpions

Defencemen:
Sinan Akdag, Krefeld Pinguine
Christopher Fischer, Grizzly Adams Wolfsburg
Nicolai Goc, Adler Mannheim
Justin Krueger, Charlotte Checkers (AHL)
Kevin Lavallee, Kölner Haie
Florian Ondruschka, Straubing Tigers
Denis Reul, Adler Mannheim
Christoph Schubert, Hamburg Freezers

Forwards:
Alexander Barta, Malmö Redhawks (SWE-2)
Sebastian Furchner, Grizzly Adams Wolfsburg
Marcel Goc, Florida Panthers (NHL)
Philip Gogulla, Kölner Haie
Thomas Greilinger, ERC Ingolstadt
Kai Hospelt, Grizzly Adams Wolfsburg
Evan Kaufmann, DEG Düsseldorf
Marcus Kink, Adler Mannheim
Frank Mauer, Eisbären Berlin
André Rankel, Eisbären Berlin
Patrick Reimer, DEG Düsseldorf
Felix Schütz, Kölner Haie
John Tripp, Kölner Haie
Christoph Ullmann, Adler Mannheim

Head Coach: Jakob Kölliker

  Italy

Goalkeepers:
Daniel Bellissimo, BIK Karlskoga (SWE-2)
Andreas Bernard, SaiPa Lappeenranta (FIN)
Thomas Tragust, Sterzing Broncos

Defencemen:
Christian Borgatello, Bolzano Foxes
David Bowman, SG Cortina
Matthew de Marchi, VIK Västerås (SWE-2)
Alexander Egger, Bolzano Foxes
Armin Helfer, Pustertal Bruneck
Roland Hofer, Peliitat Heinola (FIN-2)
Trevor Johnson, HC Valpellice
Thomas Larkin, Colgate University (NCAA)
Andrea Lutz, Milano Rossoblu
Stefano Marchetti, HC Asiago
Nicholas Plastino, BIK Karlskoga (SWE-2)
Christian Willeit, Pustertal Bruneck

Forwards:
Luca Ansoldi, Milano Rossoblu
Federico Benetti, HC Asiago
Anton Bernard, Bolzano Foxes
Manuel de Toni, Alleghe Hockey
Derek Edwardson, Bolzano Foxes
Luca Felicetti, HC Valpellice
Nicola Fontanive, Alleghe Hockey
Markus Gander, Sterzing Broncos
Patrick Iannone, SG Pontebba
Marco Insam, Bolzano Foxes
Diego Iori, SHC Fassa
Thomas Pichler, Ritten Sport
Vincent Rocco, Alleghe Hockey
Giulio Scandella, Pustertal Bruneck
Robert Sirianni, HC Valpellice
Daniel Tudin, Ritten Sport

Head Coach: Rick Cornacchia

  Kazakhstan

Goalkeepers:
Alexei Ivanov, Barys Astana
Vitali Kolesnik, Salavat Yulayev Ufa (RUS)
Vitali Yeremeyev, Barys Astana

Defencemen:
Yevgeni Fadeyev, Barys Astana
Vladislav Kolesnikov, Torpedo Ust-Kamenogorsk
Andrei Korabeinikov, Torpedo Ust-Kamenogorsk
Alexei Litvinenko, Barys Astana
Vitali Novopashin, Barys Astana
Roman Savchenko, Barys Astana
Denis Shemelin, Torpedo Ust-Kamenogorsk
Alexei Troshinski, Vityaz Chekhov (RUS)
Sergei Yakovenko, Sary-Arka Karaganda

Forwards:
Yevgeni Bumagin, Barys Astana
Dmitri Dudarev, Torpedo Ust-Kamenogorsk
Andrei Gavrilin, Barys Astana
Vadim Krasnoslobodtsev, Barys Astana
Fyodor Polishuk, Barys Astana
Pavel Poluektov, Barys Astana
Konstantin Pushkaryov, Barys Astana
Konstantin Romanov, Barys Astana
Yevgeni Rymarev, Barys Astana
Konstantin Savenkov, Torpedo Ust-Kamenogorsk
Andrei Spiridonov, HK Astana
Roman Starchenko, Barys Astana
Dmitri Upper, Atlant Mytishi (RUS)
Talgat Zhailauov, Barys Astana
Alexei Vorontsov, HK Astana

Head Coach: Andrei Shayanov

  Latvia

Goalkeepers:
Maris Jucers, Dinamo Riga
Edgars Masalskis, Yugra Khanty-Mansisk (RUS)
Ervins Mustukovs, Odense Bulldogs (DEN)

Defencemen:
Janis Andersons, Dinamo Riga
Oskars Bartulis, Adirondack Phantoms (AHL)
Oskars Cibulskis, Dinamo Riga
Guntis Galvins, Dinamo Riga
Aleksandrs Jerofejevs, Slovan Bratislava (SVK)
Rodrigo Lavins, Dinamo Riga
Georgijs Pujacs, Avangard Omsk (RUS)
Krisjanis Redlihs, Dinamo Riga
Kristaps Sotnieks, Dinamo Riga
Atvars Tribuncovs, HK Gomel (BLR)

Forwards:
Girts Ankipans, Dinamo Riga
Armands Berzins, HPK Hämeenlinna (FIN)
Roberts Bukarts, Dinamo Riga
Martins Cipulis, Dinamo Riga
Kaspars Daugavins, Ottawa Senators (NHL)
Andris Dzerins, Dinamo Riga
Miks Indrasis, Dinamo Riga
Koba Jass, Liepajas Metalurgs
Roberts Jekimovs, SaiPa Lappeenranta (FIN)
Ronalds Kenins, ZSC Lions Zurich (SUI)
Aleksandrs Macijevskis, Stjernen Frederikstad (NOR)
Gints Meija, Dinamo Riga
Mikelis Redlihs, Dinamo Riga
Kaspars Saulietis, HPK Hämeenlinna (FIN)
Aleksejs Sirokovs, Kometa Brno (CZE)
Janis Sprukts, Dinamo Riga
Juris Stals, Dinamo Riga

Head Coach: Ted Nolan

  Norway

Goalkeepers:
Pål Grotnes, Stjernen Frederikstad
Lars Haugen, Shakhtyor Soligorsk (BLR)
Lars Volden, Espoo Blues (FIN)

Defencemen:
Alexander Bonsaksen, Rögle Ängelholm (SWE)
Jonas Holøs, Växjö Lakers (SWE)
Juha Kaunismäki, Stavanger Oilers
Lars Løkken Østli, Storhamar Dragons
Henrik Solberg, Stavanger Oilers
Ole-Kristian Tollefsen, MODO Örnsköldsvik (SWE)
Mats Trygg, HV71 Jönköping (SWE)

Forwards:
Morten Ask, HV71 Jönköping (SWE)
Anders Bastiansen, Färjestad Karlstad (SWE)
Kristian Forsberg, MODO Örnsköldsvik (SWE)
Mads Hansen, Brynäs Gävle (SWE)
Marius Holtet, Färjestad Karlstad (SWE)
Tommy Kristiansen, HV71 Jönköping (SWE)
Andreas Martinsen, Lillehammer IK
Ken Andre Olimb, Leksands IK (SWE-2)
Mathis Olimb, Frölunda Gothenburg (SWE)
Mats Rosseli Olsen, Frölunda Gothenburg (SWE)
Martin Røymark, Timrå IK (SWE)
Per-Åge Skrøder, MODO Örnsköldsvik (SWE)
Lars Erik Spets, Lørenskog IK
Patrick Thoresen, SKA St. Petersburg (RUS)

Head Coach: Roy Johansen

  Russia

Goalkeepers:
Konstantin Barulin, Atlant Mytishi
Mikhail Biryukov, Yugra Khanty-Mansisk
Semyon Varlamov, Colorado Avalanche (NHL)

Defencemen:
Yevgeni Biryukov, Metallurg Magnitogorsk
Denis Denisov, SKA St. Petersburg
Dmitri Kalinin, SKA St. Petersburg
Konstantin Korneyev, Ak Bars Kazan
Yevgeni Medvedev, Ak Bars Kazan
Ilya Nikulin, Ak Bars Kazan
Nikita Nikitin, Columbus Blue Jackets (NHL)
Yevgeni Ryasenski, CSKA Moscow
Ivan Vishnevski, Atlant Mytishi
Alexei Yemelin, Montreal Canadiens (NHL)

Forwards:
Yevgeni Bodrov, Ak Bars Kazan
Anton Burdasov, Traktor Chelyabinsk
Alexander Burmistrov, Winnipeg Jets (NHL)
Pavel Datsyuk, Detroit Red Wings (NHL)
Yevgeni Ketov, Severstal Cherepovets
Denis Kokarev, Dynamo Moscow
Nikolai Kulyomin, Toronto Maple Leafs (NHL)
Yevgeni Kuznetsov, Traktor Chelyabinsk
Yevgeni Malkin, Pittsburgh Penguins (NHL)
Alexander Perezhogin, Avangard Omsk
Alexander Popov, Avangard Omsk
Vadim Shipachyov, Severstal Cherepovets
Sergei Shirokov, CSKA Moscow
Alexander Svitov, Salavat Yulayev Ufa
Vladimir Tarasenko, SKA St. Petersburg
Alexei Tereshenko, Ak Bars Kazan
Danis Zaripov, Ak Bars Kazan
Nikolai Zherdev, Atlant Mytishi

Head Coach: Zinetula Bilyaletdinov

  Slovakia


Goalkeepers:

Peter Hamerlik, Ocelari Trinec (CZE)
Julius Hudacek, Södertälje SK (SWE-2)
Jan Laco, Lev Poprad (KHL)

Defencemen:
Ivan Baranka, Spartak Moscow (RUS)
Zdeno Chara, Boston Bruins (NHL)
Dominik Granak, Dynamo Moscow (RUS)
Kristian Kudroc, Ässät Pori (FIN)
Andrej Sekera, Buffalo Sabres (NHL)
Michal Sersen, Sparta Prague (CZE)
Tomas Starosta, Yugra Khanty-Mansisk (RUS)
René Vydareny, HC Ceske Budejovice (CZE)

Forwards:
Milan Bartovic, Bili Tygri Liberec (CZE)
Mario Bliznak, Sparta Prague (CZE)
Marcel Hascak, HC Kosice
Marcel Hossa, Dinamo Riga (LAT)
Marek Hovorka, HC Kladno (CZE)
Libor Hudacek, Slovan Bratislava
Tomas Kopecky, Florida Panthers (NHL)
Michel Miklik, HC Kosice
Juraj Mikus, TPS Turku (FIN)
Branko Radivojevic, Atlant Mytishi (RUS)
Miroslav Satan, Slovan Bratislava
Rastislav Spirko, Lev Poprad (KHL)
Tomas Surovy, CSKA Moscow (RUS)
Tomas Tatar, Grand Rapids Griffins (AHL)

Head Coach: Vladimir Vujtek

  Sweden

Goalkeepers:
Jhonas Enroth, Buffalo Sabres (NHL)
Viktor Fasth, AIK Stockholm
Cristopher Nihlstorp, Färjestad Karlstad

Defencemen:
Jonas Ahnelöv, MODO Örnsköldsvik
Jonas Brodin, Färjestad Karlstad
Mattias Ekholm, Brynäs Gävle
Jonathan Ericsson, Detroit Red Wings (NHL)
Daniel Fernholm, HIFK Helsinki (FIN)
Jonas Frögren, Färjestad Karlstad
Victor Hedman, Tampa Bay Lightning (NHL)
Niklas Hjalmarsson, Chicago Blackhawks (NHL)
Niklas Kronwall, Detroit Red Wings (NHL)
Staffan Kronwall, Severstal Cherepovets (RUS)

Forwards:
Daniel Alfredsson, Ottawa Senators (NHL)
Daniel Bång, AIK Stockholm
Loui Eriksson, Dallas Stars (NHL)
Jesper Fasth, HV71 Jönköping
Johan Franzén, Detroit Red Wings (NHL)
Calle Järnkrok, Brynäs Gävle
Marcus Krüger, Chicago Blackhawks (NHL)
Gabriel Landeskog, Colorado Avalanche (NHL)
Johan Larsson, Brynäs Gävle
Joel Lundqvist, Frölunda Gothenburg
Niklas Olausson, Luleå HF
Niklas Persson, CSKA Moscow (RUS)
Fredrik Pettersson, Frölunda Gothenburg
Jakob Silfverberg, Ottawa Senators (NHL)
Viktor Stålberg, Chicago Blackhawks (NHL)
Patrik Zackrisson, Atlant Mytishi (RUS)
Henrik Zetterberg, Detroit Red Wings (NHL)

Head Coach: Pär Mårts

  Switzerland

Goalkeepers:
Reto Berra, EHC Biel
Lukas Flüeler, ZSC Lions Zurich
Tobias Stephan, Genève-Servette

Defencemen:
Goran Bezina, Genève-Servette
Severin Blindenbacher, ZSC Lions Zurich
Félicien Du Bois, Kloten Flyers
Philippe Furrer, SC Bern
Robin Grossmann, HC Davos
Luca Sbisa, Anaheim Ducks (NHL)
Mathias Seger, ZSC Lions Zurich
Mark Streit, New York Islanders (NHL)
Patrick von Gunten, Frölunda Gothenburg (SWE)

Forwards:
Andres Ambühl, ZSC Lions Zurich
Matthias Bieber, Kloten Flyers
Damien Brunner, EV Zug
Denis Hollenstein, Kloten Flyers
Michael Liniger, Kloten Flyers
Thibaut Monnet, ZSC Lions Zurich
Simon Moser, SCL Tigers Langnau
Nino Niederreiter, New York Islanders (NHL)
Benjamin Plüss, Fribourg-Gottéron
Kevin Romy, HC Lugano
Daniel Rubin, Genève-Servette
Ivo Rüthemann, SC Bern
Julien Sprunger, Fribourg-Gottéron
Morris Trachsler, Genève-Servette
Roman Wick, Kloten Flyers

Head Coach: Sean Simpson

  USA

Goalkeepers:
Richard Bachman, Dallas Stars
John Curry, Hamburg Freezers (GER)
Jimmy Howard, Detroit Red Wings

Defencemen:
Justin Braun, San Jose Sharks
Chris Butler, Calgary Flames
Justin Faulk, Carolina Hurricanes
Cam Fowler, Anaheim Ducks
Alex Goligoski, Dallas Stars
Jack Johnson, Columbus Blue Jackets
Jeff Petry, Edmonton Oilers

Forwards:
Justin Abdelkader, Detroit Red Wings
Cam Atkinson, Columbus Blue Jackets
J.T. Brown, Tampa Bay Lightning
Joey Crabb, Toronto Maple Leafs
Patrick Dwyer, Carolina Hurricanes
Ryan Lasch, Pelicans Lahti (FIN)
Kyle Okposo, New York Islanders
Max Pacioretty, Montreal Canadiens
Bobby Ryan, Anaheim Ducks
Jim Slater, Winnipeg Jets
Paul Stastny, Colorado Avalanche
Nate Thompson, Tampa Bay Lightning

Head Coach: Scott Gordon

Advertisements

On déliera les cordons de la bourse à Nashville… dimanche, Avr 29 2012 

 

Tom Cigarran, président du conseil des propriétaires des Predateurs de Nashville a été très clair dans le cadre d’un entretien avec Nate Rau du Tennessean :

« We were going to keep the very best players to the extent we can, to the extent they want to play here,” Cigarran said, explaining the ownership group’s willingness to dip into members’ own pockets. “To the extent they want to play here, we would step up and make sure we had the money available to pay them »

Le hic c’est « dans la mesure où les joueurs veulent jouer ici… »

Les Predateurs de Nashville ont été acheté en 2007 par un groupe d’investisseurs locaux et depuis, ces derniers ont pompé 60 millions de leur argent afin d’éponger les pertes de l’équipe. La masse salariale du club est passée de 34 Millions en 2007 à 56 millions l’an dernier.

Cigarran explique que les propriétaires s’attendent à débourser beaucoup d’argent cet été pour garder le coeur du club intact compte tenu que ce sont en tout 15 joueurs du groupe actuel qui pourront se prévaloir d’une quelconque forme d’autonomie…

Les trois gros noms qui préoccupent la direction sont Shea Weber et Alexander Radulov, agents libre avec restriction et Ryan Suter, qui sera libre comme l’air le premier juillet prochain.

L’article du Tenne ici : http://www.tennessean.com/article/20120429/NEWS/304290058/Nashville-Predators-will-pay-keep-top-players-chairman-says

Quel est la place du gardien dans l’équipe de la LNH d’aujoud’hui? samedi, Avr 28 2012 

 

Dans la LNH actuelle, le moins que l’on puisse dire c’est que la position de gardien de but repésente un casse-tête pour bien des organisations. Quand on s’y arrête un peu, on se rend compte que des modèle divergents se développent quant à la philosophie à adapter concernant cette position.

Doit-on privilégier l’optique d’un titulaire #1 qui joue plus de 70 matchs et le payer comme tel… au risque de voir le fragile équilibre à cette position s’effondrer si ce gardien tombe au combat en raison de blessure ou que son rendement péréclite? Les Flyers semblent fragiles en ce moment devant les buts en dépit du lourd contrat accordé à Ilya Bryzgalov…

Les Canadiens, à la croisée des chemins contractuels avec Carey Price seront assurément des tenants de cette philosophie à cette position. Price est solide jusqu’à maintenant tant physiquement que mentalement… Demeure maintenant à lui offrir un club décent devant lui.

D’autres clubs voient plutôt un avantage à garder dans leurs rangs deux gardiens de haut niveau sans nommer un titulaire clairement déterminé. Le cas classique cette saison est celui des Blues de St-Louis avec Brian Elliot et Jaroslav Halak et les Caps de Washington sont un autre club qui n’a pas vraiment de gardien titulaire.

Entre les deux, il a ces équipes qui ont dans leurs rangs un gardien #1 par le défaut de son lourd contrat et un jeune gardien qui est prêt à faire le travail mais qui, le plus souvent, n’a pas encore été éprouvé aux rigueurs du poste de gardien #1 pendant une longue période de temps. On pense évidemment aux Canucks mais également aux Bruins, aux Kings et dans une moindre mesure aux Oilers par exemple.

Certains DG sont placés devant des choix importants cet été. L’élimination hâtive des Bruins et des Canucks poussent ces deux organisations à réévaluer leur situation devant le filet (et ailleurs aussi…). Il apparaît évident maintenant que Roberto Luongo cherche à quitter Vancouver où, trop souvent et de façon injuste, il a porté seul le poids des insuccès de l’équipe. Cory Schneider est manifestement prêt à prendre le travail de #1 et Luongo n’a pas du tout envie de partager le filet au faîte de sa carrière…

Du côté des Bruins la situation est un peu différente. Tim Thomas est plus vieux que Luongo et bien qu’ilpuisse lui rester quelques bonnes saisons, on ne parle pas ici d’un gardien qui regarde un horizon de dix ans… Comme Dominik Hasek, Thomas a un style peu orthodoxe et on peu penser qu’il puisse jouer, comme Hasek, jusqu’à 40-41 ans dans la LNH. À ce titre, les Wings justement, pourrait s’accomoder d’un tel gardien fort d’une brigade défensive éprouvée et solide. Mais Tuuka Rask est-il prêt à reprendre l’ensemble du travail chez les Bruins? Peter Chiarelli semble en douter si l’on se fie à l’article suivant :

http://www.nesn.com/2012/04/peter-chiarelli-not-inclined-to-trade-tim-thomas-keeping-current-goalie-tandem-could-be-tricky.html

Les Bruins sont-ils vraiment disposé à laisser filer Thomas? Ce n’est pas aussi clair que pour les Canucks du moin…

Tim Thomas a-t-il joué son dernier match à Boston?

Quel logo est cousu dans la face de John Madden !!! vendredi, Avr 27 2012 

Hahaha!! un fil de discussion hilarant sur SB Nation depuis hier soir! Dans le match ultime entre les Panthers et les Devils, John Madden, un guerrier qui a tant donné aux deux équipes (!), est entré en contact de façon violente avec son coéquipier Tomas Kopecky. Sonné, et dégoulinant de sang, le centre des Panthers est allé se faire « ramancher » par le soigneur de l’équipe, un travail de haute couture, et Madden est revenu sur le banc de l’équipe ayant l’air de ceci :

Instantanément sue certains blogues, dont le clavardage de SB Nation, on s’est demandé si la cicatrice sur la joue de Madden représentait le logo d’une équipe quelconque…

Quelque suggestions :

Anw7chjw4d1sfiul_medium

Vt_logo_medium

Texans_logo_small_medium

John Madden est un guerrier, un joueur de la vielle école, un dur de dur qui a toujours joué pour l’ensemble de ses équipiers et plus le club bien avant lui-même. Doué d’un certain flair offensif, il a accepté de devenir l’un de ces centres défensifs autour desquels on peut gagner des Coupes Stanley à tel point il est fiable pour contrer les étoiles offensives adverses. Dans la lignée des Gainey, Carbonneau…

Le Post de SN Nation ici : http://www.sbnation.com/nhl/2012/4/26/2979491/john-madden-face-stitches-west-virginia

La croissance des marchés moribonds… jeudi, Avr 26 2012 

20120426-121438.jpg

Bien que la première ronde des séries ne soit pas encore tout à fait terminée, on sait déjà que certains marchés non-traditionnels de la LNH ont grandement profité de la visibilité de ce moment fort de la saison. St-Louis, Phoenix, Nashville et qui sait… Ottawa, Floride??!! Voilà des formations qui défrichent de nouveaux marchés pour la LNH ce printemps.

Nous avons déjà traité cette semaine de l’impact, pour le marché de Phoenix, de ses succès en séries. On a pu lire cette semaine au Québec que la mairesse de Glendale avait lancé la serviette dans le dossier de la survie des Coyotes. Pourtant, rien n’est encore joué dans ce dossier et la LNH continue à assurer le groupe de Greg Jamison qu’il pourra jouir de tout le temps nécessaire afin qu’il puisse conclure la transaction. On remarquera d’ailleurs que la série qui opposera Phoenix à Nashville a cice de particulier qu’elle confronte deux marchés que l’on annonçait comme moribonds il y a quelques mois à peine!

Les téléspectateurs du dus de la Floride…

Le site Puck the Media nous annonce ce matin les dernières statistiques nationales et régionales pour les matchs qui se sont tenus jusqu’à présent en première ronde des séries. Ce que l’on remarque d’emblée c’est que les Panthers ont plus que doublé le nombre d’amateurs qui s’intéressent à leurs matchs, et ce, en dépit du fait que ce ne sont pas les parties les plus excitantes des séries jusqu’ici!

Voici donc les dix matchs qui ont été les plus suivis par l’auditoire américain au national…

Top 10 Most-watched Games of the 2012 Stanley Cup Playoffs on Cable

1. Philadelphia vs. Pittsburgh, Game 5 (4/20/12, NBCSN): 1.07 million
2. Pittsburgh vs. Philadelphia, Game 4 (4/18/12, NBCSN): 1.03 million
3. NY Rangers vs. Ottawa, Game 6 (4/23/12, NBCSN): 861,000
4. Philadelphia vs. Pittsburgh, Game 1 (4/11/12, NBCSN):
847,000
5. Los Angeles vs. Vancouver, Game 5 (4/22/12, NBCSN): 817,000
6. Boston vs. Washington, Game 3 (4/16/12, NBCSN): 804,000
7. Philadelphia vs. Pittsburgh, Game 2 (4/13/12, NBCSN): 795,000
8. New Jersey vs. Florida, Game 2 (4/15/12, NBCSN): 768,000
9. Florida vs. New Jersey, Game 7 (4/24/12, NBCSN): 763,000
10. Vancouver vs. Los Angeles, Game 4 (4/18/12, NBCSN):
748,000

Le site Puck the Media ici : http://puckthemedia.wordpress.com/

Quel est le véritable impact de Radulov à Nashville ??? mercredi, Avr 25 2012 

20120425-142640.jpg

Depuis qu’il s’est joint aux Predateurs de Nashville, Alexander Radulov a joué neuf matchs de saison régulière et cinq matchs en séries éliminatoires. Est-ce suffisant afin d’évaluer la contribution du joueur russe à sa « nouvelle » équipe?

Lyle Richardson pose la question dans son Pucking Around sur le site Kukla’s Korner. Non seulement doit-on rapidement évaluer la contribution de Radulov du côté des Preds, mais on doit aussi penser en fonction du casse-tête que représente l,autonomie de plusieurs joueurs importants de l’équipe. David Poile, le DG de l’équipe, devra dépenser son argent méticuleusement afin de satisfaire tout le monde, du moins, ceux qui voudront rester.

Et nous savons tous que la victoire est le meilleur argument pour convaincre les réticents.

Les chiffres

Saison régulière : 9 matchs, 3 buts, 4 passes, +3, 4 Mpun

Séries éliminatoires : 5 matchs, 1 but, 4 passes, +5, 4 Mpun

Du côté des Predateurs, on s’imagine qu’ils auraient aimé que le Russe en donne un peu plus mais cela serait sans compter une certaine période d’adaptation après quatre années passées à jouer sur les glaces européennes dans un style de jeu foncièrement différent de ce qui se passe ici.

Alors que faire?

« It’s obvious his future with the Predators will be determined by his playoff performance. If he isn’t more of an offensive factor, and the Predators fall short of advancing to either the Conference Final or Stanley Cup Final, it will cast doubt over his future in Nashville.

Prior to the playoffs, Predators GM David Poile said his intent was to re-sign Radulov, restricted free agent captain Shea Weber and pending UFA blueliner Ryan Suter, claiming team ownership had agreed to increase payroll for next season.

The problem, however, is how much Poile can comfortably spend to retain all three, and still flesh out the remainder of his roster. »

Il y aura aussi les frères Kostitsyn, Hal Gill, Colin Wilson, Paul Gaustad, Jordin Tootoo, Francis Bouillon et Anders Lindback qui seront soit à resigner sinon à remplacer…

Il apparaît évident que le casse-tête sera double pour David Poile : d’une part convaincre Suter, qui sera très convoité, de rester avec les Preds, pour ensuite faire de même avec Weber l’an prochain sans pour autant défaire le noyau de son club. D’autre part réussir à bien dépenser les fonds qui seront investis par les proprios du club dans le sillon d’une saison réussie (on se doute bien que les Preds réussiront à avancer d’une autre ronde…).

L’article de Lyle Richardson ici : http://www.kuklaskorner.com/index.php/spector/comments/whither_radulov/

Roberto Luongo veut partir. Qui sont les preneurs? mercredi, Avr 25 2012 

20120425-093823.jpg

Sean Fitzgerald dans le National Post dresse une liste (l’une parmi tant d’autres) de cinq clubs susceptibles d’accueillir Roberto Luongo dont on sait maintenant que les jours à Vancouver sont comptés.

Le contrat

Selon Cap Geek, voici la structure du contrat de Luongo :

LENGTH: 12 YEAR(S) VALUE: $64,000,000 TYPE: STANDARD EXPIRY STATUS: UFA
SEASON AHL SALARY NHL SALARY P. BONUSES S. BONUS CAP HIT
2010-11 $10,000,000 $10,000,000 $0 $5,333,333
2011-12 $6,716,000 $6,716,000 $0 $5,333,333
2012-13 $6,714,000 $6,714,000 $0 $5,333,333
2013-14 $6,714,000 $6,714,000 $0 $5,333,333
2014-15 $6,714,000 $6,714,000 $0 $5,333,333
2015-16 $6,714,000 $6,714,000 $0 $5,333,333
2016-17 $6,714,000 $6,714,000 $0 $5,333,333
2017-18 $6,714,000 $6,714,000 $0 $5,333,333
2018-19 $3,382,000 $3,382,000 $0 $5,333,333
2019-20 $1,618,000 $1,618,000 $0 $5,333,333
2020-21 $1,000,000 $1,000,000 $0 $5,333,333
2021-22 $1,000,000 $1,000,000 $0 $5,333,333
KNOWN CLAUSES (note: if player has been traded, clauses may no longer apply): NTC (player can supply five-team trade list following final game of 2013-14, valid through July 15, 2014; if player does not submit trade list at that time, team can request a five-team trade list following final game of 2017-18 season, valid through Sept. 1, 2018). If player submitted a trade list in 2014 and was not moved, team loses right to request trade list in 2018.

 

Les clauses de non-mouvement et de non-échange sont obsolètes à partir du moment où le joueur décide de les lever. Dans le cas de Roberto Luongo, un tel contrat, si long dans le temps et pénalisant sur la masse salariale, impose que le joueur soit moins restrictif dans les possibilités qu’il offre à son DG.

Des équipes intéressées

Malgré son lourd contrat, il y a des équipes qui s’intéressent à Luongo. La question principale que l’on se pose par rapport au gardien de St-Léonard est combien de bonnes années lui reste-t-il? Un gardien de 33 ans peut-il continuer à jouer 60-70 matchs par saison dans la LNH actuelle?

S’il faut en croire les différents journalistes qui se sont penchés sur la question, des équipes sont prètes à prendre le risque. Sean Fitzgerald évoque les cinq clubs suivants :

1) Tampa Bay : pas de gardien dominant présentement. Dwayne Roloson est sur la pente (raide) descendante. Garon est un excellent second. Mais avec Luongo, les Vincent Lecavalier, Steven Stamkos, Martin St. Louis et Ryan Malone ensemble, prendraient plus de 30 millions de la masse salariale du Lightning… Quelqu’un devrait quitter.

2) Blue Jackets : Steve Mason (23 ans) est le titulaire du poste #1 mais déçoit beaucoup, on s’entend pour dire qu’un changement d’air lui ferait du bien. Pas de problèmes de plafond salarial ici. Un choix logique selon nous.

3) Maple Leafs : James Reimer est le #1 mais sa position est loin d’être consolidée. Brian Burke aime bien Luongo mais moins son contrat et le DG des Leafs est l’un de ceux qui pourfend le plus ce type de contrat « frontloaded »… À noter que le National Post signe un autre article aujourd’hui sur le pourquoi les Leafs n’acquerreront pas Luongo…

4) Oilers : Nikolai Khabibulin est plus âgé que Luongo, il ne lui reste qu’une saison à son contrat et les Oilers n’ont pas de jeunes gardiens dans leur filière que l’on peut clairement établir comme futur #1. Mais les nombreux jeunes du club verront leur « entry level contract » se terminer les uns après les autres et cela coûtera cher aux Oilers…

5) Black Hawks : le montréalais Corey Crawford est titulaire en ce moment mais la récente élimination des Hawks fait jaser là-bas. D’ailleurs, on se demande si un tandem comme celui des Blues ne serait pas la voie à suivre et en ce sens, on pourrait voir Luongo évoluer aux côtés d’un Crawford. Pour le gardien des Canucks cependant, cela reviendrait au même par rapport à sa situation actuelle…

On peut lire l’article de Sean Fitzgerald ici : http://sports.nationalpost.com/2012/04/24/five-places-canucks-goaltender-roberto-luongo-could-end-up/

F1 : pourquoi les pilotes participent à la Grande Masquarade… mercredi, Avr 25 2012 

20120425-081724.jpg

Vous nous excuserez cette petite incartade dans le monde politico-sportif de la F1… Il est de ces articles qu’il faut absolument présenter!

C’est Philippe Cantin de La Presse qui mentionnait dans sa chronique C’est lundi, on jase… cet article de Robert Fisk, spécialiste de la politique internationale, plus spécifiquement du Moyen-Orient, pour le journal britannique The Independent. Un des journalistes les plus respectés de la planète dans sa sphère avec Nick Krystof du New-York Times.

Le fait que l’on tienne un grand prix dans la principauté de Bahrein dépasse les cadres normaux de la sphère sportive. D’ailleurs, le grand manitou de la F1 Bernie Ecclestone n’hésite pas à s’imiscer dans les affaires socio-politiques des pays qu’il courtise afin d’y vendre les droits de ses courses. Les gens de Montréal ont goûté à la médecine de Tonton Bernie…

L’an dernier, le grand prix du Bahrein a dû être annulé compte tenu des événements liés aux luttes d’émancipation du printemps arabe. Dans de multiples pays de cette région où la population se bat pour les plus élémentaires droits de représentation démocratique, l’opulence et le faste du cirque de la F1 exacerbe les tensions entre une caste de possédants qui se payent un grand prix et la population que l’on réprime dans la violence et le déni de représentation. Ne soyons pas dupes, c’est par le contrôle policier et de l’armée que l’on a pu tenir à distance la population du Bahrein et présenter des images asceptisées du grand prix.

Robert Fisk se demande pourquoi les pilotes acceptent de participer à cette grande masquarade :

« what if Bahrain was oppressing a Jewish rather than a Muslim Shia community demanding democracy? Messrs Button and Hamilton and Ecclestone – not to mention the clueless Vettel – would be shouting their refusal to participate from the rooftops »

Car ce qui a offusqué bien des observateurs de la F1, on a entendu Tortora sur la question, mais aussi du sport et de la politique aussi, c’est quer les pilotes ont cette capacité de se regrouper pour dénoncer des situations qu’ils jugent inacceptables. Ils le font régulièrement pour dénoncer des conditions de pistes qu’ils jugent non-sécuritaires, mais ils le font aussi parfois pour protester contre la façon de faire des autorités de la F1. Beaucoup de pilotes ont dénoncé la façon de faire de Ecclestone dans le dossier du grand prix de Montréal, l’un des plus populaires du circuit, que l’on voulait sauver à l’époque. Même chose pour Spa-Francorchamps quand Ecclestone a remis en question le grand prix de la Belgique.

Mais surtout, ce que note Robert Fisk, c’est que les jours où les populaires figures sportives pouvaient se dissocier des grandes questions sociales qui nous touchent tous sont révolus :

« The days have gone when sportsmen and sportswomen can dissociate themselves from the moral values in which we claim to believe in the 21st century. If they want to behave like the sporting clods of 50 years ago, they should be forced to drive round the Bahrain circuit in Alfa Romeo 6Cs, Triumph Roadsters and Crosley Hotshots. Cars of the past for men of the past. »

Robert Fisk ici : http://www.independent.co.uk/opinion/commentators/fisk/robert-fisk-this-is-politics-not-sport-if-drivers-cant-see-that-they-are-the-pits-7665994.html

Les coulisses d’une suspension : cas Raffi Torres! mardi, Avr 24 2012 

Avez-vous déjà rêvé d’être une mouche dans la salle d’audience de la LNH, du nouveau préfêt de discipline Brendan Shanahan et de ses assistants, Stéphane Quintal et Rob Blake, alors que ceux-ci rencontrent un joueur qui vient de connaître l’irréparable…

Rien de mieux comme cas que l’une des sanctions les plus sévères octroyées par la LNH, celle de Raffi Torres.

On peut trouver ici un horaire détaillé de la journée de Raffi Torres à New-York. Un manifeste de rigueur… et de rires garantis!

http://www.downgoesbrown.com/2012/04/behind-scenes-at-raffi-torres.html

Une farce de bon goût!

Si vous avez consulté le lien ci-dessus, vous savez maintenant qu’il s’agit du blogue Down Goes Brown, un site satyrique qui traite de certains enjeux de la LNH en privilégiant l’aspect humoristique.

Deux moments forts de cet article : d’abord quand Brown feint que Shanahan veuille montrer à l’audience les antécédants de coups à la tête de Raffi Torres. Réalisant que ce dernier a trop souvent visé la tête, Shanahan se ravise et décide de présenter un montage des mises en échec légales (elles sont moins nombreuses!); l’autre c’est quand Brown décrit le processus d’appel de la LNH, un processus très sérieux, on présente à l’association des joueurs un carton grandeur nature de Gary Bettman sur lesquel est inscrit en grosses lettres : REFUSÉ!

Un peu d’humour en ce matin gris!

Vers quelle équipe se tourner pour les fans déçus du CH ? lundi, Avr 23 2012 

Les amateurs de hockey du Québec ont l’embarras du choix afin de combler l’espace laissé vacant dans leur coeur par la saison moribonde de leurs favoris… Mais vers qui se tourner? Les Sénateurs d’Ottawa? Nous sommes septiques! Les anciens des Sénateurs n’ont pas eu la main heureuse à Montréal… Les Blues de St-Louis? On veut certes le succès du jeune David Perron et de Jaro Halak, dont on espère qu’il sera disponible pour le troisième match des séries… Les Prédateurs de Nashville? Il y a les Bouillon, Gill que l’on veut voir gagner… mais qu’en est-il des frères K?

Le Canadien éliminé... Les frères Kostitsyn vous font-ils pencher vers les Prédateurs comme équipe favorite ???

C’est à cette question que s’est arrêté le journaliste sportif du Montreal Gazette Mike Boone aujourd’hui en établissant une liste des équipes à favoriser en fonction d’un coefficient sur / 10 d’ « adoptabilité » de la formation mais aussi des éléments plus négatifs par rapport à chaque équipe… Un exercice rigolo qui ne se prend pas trop au sérieux!

Ici : http://www.montrealgazette.com/sports/Picking+favouritie+team/6504795/story.html

Page suivante »