En 2010, Drew Doughty fait le guignol dans le cadre d'un hommage au "Mullet" (coupe Longueuil) de Ryan Smith!

Une telle liste est assurément toujours subjective et celle de Lyle Richardson du Spector’s Hockey l’est tout autant. Mais nous partagerons quelques unes de ses réflexions car elles sont intéressantes sans pour autant surprendre ceux qui suivent le hockey de près.

Avant, mentionnons que Richardson ne mentionne pas le Canadien, et c’est normal, ce chroniqueur fait partie de ceux qui plaçaient, en début de saison, le CH loin des séries… Mais une chose qu’il n’avait pas pu prévoir (personne d’ailleurs), c’est la folie Radulov. Voici ici son premier point de presse… http://video.nhl.com/videocenter/console?catid=53&id=166480 Il est en forme et en verbe!

Surprises

Le rendement des Blues : For the past couple of years, the Blues were considered a promising, but underachieving, young team. Since they hired Ken Hitchcock as head coach in early November, the Blues steadily improved to where they’re among the league’s elite this season. Yes, they do have some offensive issues, and an average road record, but with their strong goaltending and defense, they should be a tough opponent in the upcoming playoffs.

Le jeu de Karlsson des Sénateurs : nous sommes aussi de ceux qui étaient encore inquiets de son -29 de l’an dernier… Paul Mclean fait des miracles afin d’aider le jeune à se responsabiliser et le talent fait le reste…

La saison de Jordan Eberle : Nearly lost amid another disappointing season for the Oilers and the star power of sophomore left wing Taylor Hall and rookie star Ryan Nugent-Hopkins has been Eberle’s performance this season. He showed a lot of promise as a rookie last season, with 43 points in 69 games, but this season is on pace to nearly double that points total, and with only 8 PIMs this season, should be considered a Lady Byng trophy candidate.

Il est vrai que Jordan Eberle aurait pu être pris dans l’ombre des autres nouvelles vedettes des Oilers… Mais il apris les rennes de l’équipe cette saison et c’est lui qui sera le leader des jeunes Oilers à l’avenir.

Les déceptions

Le jeu de Drew Doughty : on commence par la fin de l’article de Richardson car cet élément est le plus surprenant à nos yeux. Ce défenseur était considérer comme le prochain quart arrière de l’équipe nationale canadienne aux jeux Olympiques de Vancouver mais la commotion cérébrale qu’il a subie semble l’avoir affecté beaucoup plus que ne l’avaient anticipé les Kings…

Le jeu des Caps et des Sharks : Seeing the Sharks (perennial Pacific Division leaders and two-time Conference Finalists) and Capitals (four-time Southeast Division leaders, two-time Conference regular season leaders) battling for their playoff lives is the biggest surprise of the bunch. For the first time, pundits and fans are wondering if the Sharks window of opportunity to contend for the Stanley Cup is closing, while puzzling over the reasons for the Capitals stunning struggles this season.

Le jeu de Corey Crawford : il est vrai que l’on s’attendait à beaucoup plus de ce gardien québécois mais nous l’avons déjà écrit ici dans ce site, la présence de Ray Emery semble avoir décontenancé le montréalais et il inquiète par son %age d’efficacité de 902 alors qu’il était de 917 l’an dernier…

L’article ici : http://spectorshockey.net/wordpress/2012/03/18/biggest-surprises-of-nhl-2011-12/