Quelques précisions concernant la situation d’Alexander Radulov. Maintenant que le Russe a mis les pieds en sol américain, plus personne ne peut contester et douter de son ajout imminent à la formation des Predateurs de Nashville. Une analyse de PuckstopsHere du blogue KuklasKorner vaut la peine d’être lue.

Le premier éclairage intéressant estle constat que la LNH est prête, selon l’auteur, à contourner ses propres règlements pour intégrer à ses rangs un joueur d’exception.

« Radulov has one year left on his contract.  The ten remaining games this season will count as that season.  In order to bring Radulov back that is necessary because the KHL can outpay his entry level deal significantly.  Getting him out of the entry level deal as soon as possible is necessary to get him back to the league.

The result is that Nashville gets a significant addition to their roster in time for the playoffs.  The NHL did not follow its own rules to do this.  This is because Radulov is too good a player to be kept subject to league rules if they adversely affect him.  The NHL will break its own rules for a good enough player.  That is not fair at all.  The lesser players held to re-entry waivers who do not get to use 10 games as an entire season when it benefits them should be upset. »

Le second constat, et il pourrait avoir de graves conséquences pour les Predateurs de Nashville, c’est les deux statuts possibles quant au contrat du joueur Russe. On sait que Radulov demeure sous contrat pour une autre saison avec le UFA-Salavat de la KHL, on sait aussi qu’en jouant les dix derniers matchs de la saison, Radu se débarasse de son « entry level contract » et devient joueur autonome avec restriction une fois la saison terminée. Mais si Radulov décide d’honorer son contrat de la KHL, quand il reviendra à la LNH, il aura alors 27 ans et pourrait ainsi accéder directement au statut de joueur autonome SANS restriction. Les Preds le perdrait alors pour 10 matchs de saison régulière et les séries, sans rien n’obtenir en retour.

Dans tous les cas, c’est Alexander Radulov qui tient le gros bout du bâton.

On lit ici : http://www.kuklaskorner.com/index.php/psh/comments/problems_with_radulovs_return/

Pour son retour dans la LNH Radulov s'est assuré d'avoir le gros bout du bâton...