20120319-104105.jpg

Sur twitter ce matin, intéressant chassé-croisé d’interprétations sur le détail de la venue d’Alexander Radulov à Nashville. D’une part, Dmitry Chesnokov de Yahoo Sports et Puck Daddy se réfère encore aux détails du contrat de la KHL comme base de négociation à son transfert vers la LNH.

Pierre Lebrun de TSN et ESPN voit lui une sorte de retour d’acenseur de la KHL et son #1 Medvedev, pour le contrat brisé de Radulov à Nashville en 2008.

Fait intéressant, selon Chesnokov, il est tout à fait plausible que le contrat de Radulov dans la KHL, qui devait l’empêcher de jouer ailleurs avant le 30 avril, soit résilié en échange d’un pacte dans la ligue russe l’an prochain, dans le club de Medvedev justement! Surtout, dans le cas d’un lock out dans la LNH, Radulov garde un contrat assuré de plusieurs millions dans la KHL…

Extrait :

« What does this mean for Radulov?

Nikolaev added: « We have a contract with Salavat Yulaev on our hands. With a reservation that Alexander has a right to spend the 2012-2013 season overseas. After July 1 he will become a [restricted] free agent in the NHL and Nashville will make a contract offer. We will have something to compare it to, something to think about. If Radulov picks Nashville and there is a lockout, Alex will come back to Ufa without a problem. Or he will decide to start the new season in the KHL right away. Everything is in his hands. »

Anyone can agree that this is a very sweet deal for Radulov. He keeps his multi-million dollar KHL deal as a fallback and a bargaining chip when he negotiated with the Predators this summer.

At the same time, he has an unprecedented opportunity to satisfy an NHL contract in just 10 games, playoffs not included!

In the words of Alex Ovechkin, « It’s good to be Radulov. »

À suivre! On lit Chesnokov ici : http://sports.yahoo.com/blogs/nhl-puck-daddy/alex-radulov-rejoin-nashville-predators-playoff-push-khl-135256670.html