C’est une histoire particulière dont nous ne savions rien avant qu’elle ne soit rappelée par George Malik, dans le blogue KuklasKorner. Le défenseur des Red Wings de Détroit Brad Stuart sera l’un des joueurs autonomes les plus convoités l’été prochain mais il se pourrait bien qu’ue poignée de clubs puissent vraiment intéresser le défenseur de 32 ans.

L’ennui est que Brad Stuart vit loin de sa famille depuis près de quatre ans. Sa femme, qui est mère d’une fille de 17 ans d’un marriage précédent, n’a jamais accompagné son mari à Détroit et elle a continué à habiter la Californie avec sa fille et les deux autres endant nés de son union avec le défnseur des Wings. Les loi californiennes sont strictes quant à la garde des enfants et si la femme de Stuart avait déménagé avec son mari, la fille ainée aurait dû atteindre la majorité avant de quitter son district scolaire.

Malik cite le San Jose Mercury News qui s’est entretenu avec Brad Stuart. Bien que ce dernier rende hommage aux Wings et avoue aimer y jouer, il admet sans ambages que la décision pourrait bien se faire entre les Sharks, dont le DG Doug Wilson est celui qui l’avait échangé aux Bruins dans le cadre de l’échange Thornton et les Kings, dont le DG Dean Lombardi est celui qui l’a repêché dans la LNH!

Assurément, le choix de Stuart sera fortement influencé par les considérations familiales.

L’article de Malik ici :

Brad Stuart embrasse la Coupe Stanley. S'il devait la gagner encore, tout indique que cela devra se faire de la Californie...