20120308-122954.jpg

C’est avec cynisme que les amateurs de hockey constatent, chaque fois que le printemps arrive et que le hockey des séries approche, que l’application des règlements change et que l’arbitrage devient outrageusement tolérant face à l’obstruction et à l’accrochage.

Le blogue Backhand Shelf, du réseau The Score se penche sur les plus récentes statistiques concernant le nombre de pénalités qui ont été appelées concernant l’obstruction. Le constat est frappant, on en revient à ce qui prévalait avant le dernier lock-out; si la tendance se maintient, ce sera 200 pénalités d’accrochage et 100 d’obstrcution de moins qui seront appelées par les arbitres de la LNH cette saison :

Saison 2010-11 2011-12 (saison projection) Différence Pourcentage
Hooking 1594 1382 -212 -13.30%
Holding 867 758 -109 -12.60%
Cross-checking 487 428 -59 -12.17%
Holding the Stick 141 127 -14 -9.70%
Slashing 754 695 -59 -7.86%
Interference 985 936 -49 -5.00%
Roughing 1240 1216 -24 -1.90%
High Stick 763 763 0 -0.04%
Tripping 1319 1376 57 4.31%
Goalie Interference 247 283 36 14.61%

Le blogueur Daniel Wagner propose deux interprétations qui sont assez fidèles des deux courants qui s’affrontent dans la LNH par rapport à l’arbitrage et l’appel de l’obstruction. Les uns, comme Ed Willes du Vancouver Province, avancent que les joueurs se sont tout simplement adaptés à la nouvelle règlementation et que c’est l’effet positif de cette adaptation qui explique le déclin des appels d’obstruction. Les autres, comme Josh Yohe du Pittsburgh Tribune-Review, remarquent plutôt que l’on permet plus d’obstruction, notamment, en raison du trop grand nombre de commotions cérébrales qui ont résulté d’un jeu plus dynamique, plus rapide…

Nous trouvons cette explication un peu simpliste! Enrayer les coups à la tête ne devrait pas se faire au détriment de ce qui rend le sport si dynamique, si excitant, soit la vitesse d’éxécution et la progression offensive du jeu (que permet le retrait de la ligne rouge que certains ramèneraient pour réduire la vitesse du jeu). Mais pour que la LNH soit sérieuse dans son application des règlements qui s’attaqueraient ostensiblement à l’obstruction, l’accrochage et les coups à la tête qui résultent du jeu rapide, elle devrait affronter la vieille garde de la LNH, le « Country Club » bien installé à Philly (Snyder, Clarke), à Boston et à Toronto… Ce qui ne se fera pas tant que Bettman sera en poste. Comment pourrait-il décevoir Jeremy Jacobs qui a tant milité pour son renouvellement de contrat…

Quelques pistes de lecture :

Le blogue Backhand Shelf : http://blogs.thescore.com/nhl/2012/03/08/referees-on-pace-to-call-200-fewer-hooking-penalties-and-100-fewer-holding-penalties-this-season/

L’article de Ed Wiles : http://www.montrealgazette.com/sports/Dead+puck+back+players+adapt+rules/6160517/story.html#ixzz1mYvdKuLx

L’article de Josh Yohe : http://www.pittsburghlive.com/x/pittsburghtrib/sports/s_780931.html