20120305-094559.jpg

Le vénérable chroniqueur Jack Todd (avec qui nous ne sommes du reste pas toujours d’accord…), n’y vas pas par quatre chemins pour évaluer le travail du tandem Gauthier-Gainey: un comédie (un drame!) d’erreurs du début à la fin.

Pas de longues énumérations de contrats inutiles, de choix au repêchage gaspillés, d’échanges douteux dans l’article de Jack Todd. Pire, le chroniqueur compare la grande classe de Jean Béliveau, hospitalisé la semaine dernière comme tout le monde le sait maintenant, à l’arrogance et l’antipathie de Pierre Gauthier, la culture de l’opacité qu’il impose aux opérations du Canadien.

En ça Jack Todd donne quelques exemples qui nuiront aux Glorieux quand viendra le temps de courtiser des vétérans de la ligue, des joueurs plus effacés, mais qui commandent le respect, un respect dont, selon Todd, Pierre Gauthier a manqué envers des joueurs qui ont rendu service au CH comme Hal Gill ou Jaro Spacek et même Cammalleri…

Les joueurs se parlent beaucoup dans cette ligue, surtout les plus vieux. On doit considérer que la chape de plomb de Gauthier sur le CH sera peut-être (l’est déjà) un facteur très négatif quand on courtisera un défenseur aguerri, un ailier robuste, un vétéran qu’on pensera qu’il est une pièce manquante de l’équation…

L’article de Jack Todd ici : http://www.canada.com/story_print.html?id=6249277&sponsor=