Et si la transparence était ce qui allait sauver les Leafs et ce qui avait coulé le Canadien… Car on doit admettre que Brian Burke a parlé franchement, sans détours, sans cassettes, en pointant de façon claire et précise tout ce qui n’allait pas avec son club quand il a précipitamment congédié son ami et entraîneur Ron Wilson. On s’est même surpris à l’entendre avouer ne pas vouloir laisser les partisans ridiculiser son ami plus longtemps, sans pour autant condamner leurs cris et le fait même qu’ils huent le coach. Pour les joueurs dans le vestiaire, tout est beaucoup plus clair. Le geste de Burke est limpide et ceux qui ne suivront pas risquent d’en payer le prix.

Tout le contraire de Pierre Gauthier qui continue d’entretenir cet aura de secret et d’opacité sur tout ce qui touche la gestion des effectifs du Canadien, les plans futurs… L’exemple vient de haut, Geoff Molson refusant de confirmer qui que ce soit au delà de la fin de cette saison… Vu le bilan du tandem Gainey-Gauthier, cette question devrait être réglée depuis longtemps… Pour les joueurs, comment donner le maximum de son rendement quand les patrons gèrent avec tant d’opacité…

On doit admettre maintenant qu’il ne reste que 16 matchs à la saison, qu’il est temps pour le Canadien de faire passer des auditions aux jeunes qu’il voudra peut-être incorporer dans la formation l’an prochain. Mais qui prendra les décisions??? Gauthier???

Il peut aussi commencer à penser à quelques agents libres (on oublie les Zach Parisé et Ryan Suter… mais pourquoi pas un Brad Boyes… On se raportera à notre article précédent pour la liste de tous les agents libres, le tout mis à jour par Cap Geek.

Cap Geek ici : http://capgeek.com/free_agents.php

Brian Burke accompagné de son nouvel entraîneur Randy Carlysle.