Bien honnêtement, on devra bien se poser la question un jour… Doit-on faire un si gros plat de la date limite des transactions à l’ère du plafond salarial, de la parité (vers le bas) et des impératifs financiers qu’imposent 4 petits matchs dans les séries pour trop de franchises qui peinent à être rentables?

Mis à part les Blue Jackets, trop d’équipes sont encore impliquées dans des courses aux séries pour tourner la page et voir les choses en face. C’est le cas du Canadien. Comment ne pas donner raison à Philippe Cantin (Le Canadien et la confusion) dans La Presse ce matin :

« Pour le Canadien, l’heure limite des transactions tombe à pic. L’intérêt généré par cette journée est tel qu’il relaie au second plan son rendement désastreux.

Encore une fois hier contre la Floride, le Canadien s’est écroulé dès la première difficulté. Mais vous savez quoi? Je ne suis pas convaincu que la direction reconnaît le pétrin dans lequel se retrouve l’équipe.

J’ai plutôt l’impression que Geoff Molson, Pierre Gauthier et Bob Gainey, dont le rôle au sein de l’organisation demeure plus important qu’on ne le croyait, estiment que l’absence prolongée de joueurs-clés, notamment Andrei Markov et Brian Gionta, explique en bonne partie cette chute. Bref, que leur travail n’est pas directement responsable de cette saison lamentable. »

La date limite des échanges passée, le CH a ajouté du muscle (Staubitz) et s’est départi de Andrei Kostitsyn. De deux choses l’une : ou Geoff Molson repousse au repêchage le grand ménage, ce qui serait logique car c’est là le véritable moment des grands boulevrsements dans la LNH d’aujourd’hui; ou il accorde un enième sursis à Gainey-Gauthier. Ce serait l’option pathétique du genre : « l’équipe s’est resaisie depuis la date limite des transactions, nous n’avons fini que 6 ou 8 points hors d’une place dans les séries, n’eut été des blessures à Markov et Gionta… bla bla bla…

Dans la LNH en général, on doit admettre que finalement, cette journée bâtie sur l’anticipation du grand BANG! n’aura été que pétard mouillé. Faudra s’y faire. Mais notons tout de même l’échange le plus intrigant de la journée :

Acquired (Canucks): Zack Kassian Marc-Andre Gragnani
Acquired (Buffalo): Cody Hodgson Alexander Sulzer
On souhaite bonne chance à Marc-André Gragnani, dont le temps de glace avait beaucoup diminué en deuxième portion du calendrier après un début de saison prometteur.Notons qu’il a déjà évolué sous les ordres d’Alain Vigneault dans le passé, ce qui ne saurait pas nuire…

Marc-André Gragnani poursuivra sa carrière chez les Canucks de Vancouver.