Quand on compile le total de points remporté par une équipe de la LNH au cours des trois dernières saisons, les Capitals de Washington trônent en haut de l’échelle dans la conférence de l’est. Une puissance que beaucoup voyaient  encore au premier échelon cette saison. Mais une saison pleine de promesses tourne au cauchemar (on connaît à Montréal!) et au sein même de l’équipe les couteaux volent bas, très bas. Inspiré d’un article de Bruce Arthur dans le National Post.

Film d’horreur en trois actes

1) La déconfiture complète du « Great 8 ». Alex Ovechkin est complètement éteint depuis qu’il s’est commis à long terme avec les Caps; méconnaissable. La critique la plus singlante de son jeu est venue d’un ancien coéquipier, aujourd’hui sur l’équipe d’entraîneurs, l’ex gardien Olaf Kolzig :

« He just has to get back to being the way he was in his younger days, and maybe not get wrapped up too much in the rock-star status that comes with being Alex Ovechkin » Loin de condamner les propos d’Olie yhe Goalie, le DG des Caps George McPhee s’est dit d’accord…

2) Le congédiement de Bruce Boudreau. On dira de cet entraîneur qu’il était un « players coach » qui a tenté de changer d’identité avec ses joueurs, en devenant plus incisif, plus strict, ce qui lui a coûté son poste. Pourtant, il a été engagé en temps record et est en train de renverser la vapeur avec les Ducks d’Anaheim.

3) La bisbille s’est emparée de la chambre. On aurait pensé que le remplaçant de Boudreau, le fougueux Dale Hunter, aurait imposé discipline et ordre dans le vestiaire. Mais comment pouvait-il le faire avec un contrat e huit mois en poche? Sans promesse de stabilité et le levier de l’appui de son DG, Hunter a complètement perdu toute crédibilité auprès de ses joueurs. Après avoir été laissé de côté par Hunter à cause de quelques pénalités, le vétéran Roman Hamrlik ne s’est pas gêné pour planter son coach auprès de la presse de Washington!

 » You should ask him about the penalties because when he played I think he make lots of penalties himself. He should know better. » AYOYE!

La conclusion de Bruce Arthur dans le National Post est succulente. Vraiment, la descente aux enfers des Caps relève de ces fiascos sportif dont Washington semble avoir le secret…

« Within two months of a new season Ovechkin was a shadow, and Green was hurt, and Boudreau was relieved of his duties. Now Hunter seems to be losing control of a team besieged by injuries — Nicklas Backstrom’s concussion remains a serious concern — and they’re joining the Wizards and the Redskins as Washington laughingstocks »

L’article ici : http://sports.nationalpost.com/2012/02/23/washington-capitals-empire-crumples-around-them/

Il n'y a pas de quoi rire chez les Caps par les temps qui courent...